Panoro Energy vient d’annoncer qu’après d’excellents progrès dans sa mise en service, le navire dédié au développement du champ Tortue, le BW Aldo, vient de quitter Singapour pour le Gabon, où il arrivera en août prochain.

© bwoffshore.com

 

Après d’excellents progrès dans sa mise en service, le navire Floating, Production, Storage and Offloading (FPSO), le BW Adolo, a quitté Singapour pour le Gabon. Et, plus précisément le champ pétrolifère de Tortue, au large du Gabon, dont il est destiné au développement.

Avant de prendre la mer, le BW Adolo était aux soins sur le chantier naval de Keppel, à Singapour. Auparavant, le navire FPSO opérait sur le champ Azurite (à 150 km au large du Congo) avant d’être sélectionné pour contribuer au développement du champ de Tortue. Panoro Energy s’attend à ce que le FPSO arrive dans les eaux gabonaises en août 2018. «Le projet de développement Tortue reste sur la bonne voie pour livrer le premier pétrole à Dussafu au second semestre 2018», affirme Panoro Energy.

Pour le directeur général de BW Offshore, le BW Adolo a été achevé à temps, avec une augmentation de la durée de vie. «Ce qui a permis d’étendre le profil de production grâce à l’évolution positive des réserves», a souligné Carl K. Arnet. Le navire a une capacité de stockage de 1,35 million de barils de pétrole et une capacité de production de 40 000 barils de pétrole par jour.

Le champ de Tortue qui fait partie du contrat de partage de production de Dussafu, situé au large du Gabon, est l’une des quatre découvertes pétrolières existantes dans la zone d’exploitation exclusive de Dussafu. L’opérateur BW Energy Gabon (filiale de BW Offshore) y détient une participation de 91,667 % tandis que son partenaire dans le projet, Panoro Energy, détient 8,33 % des parts. Le plan de développement de ce champ a été approuvé par les autorités gabonaises en janvier dernier.