Prévue initialement prendre fin le 31 janvier 2019, le contrat du navire de production, de stockage et de déchargement flottant (FPSO) sur le champ d’Olowi, situé à environ 20 km au large des côtes gabonaises, vient d’être résilié.

Fin de contrat pour le FPSO sur le champ d’Olowi au Gabon. © D.R.

 

Le spécialiste des services pétroliers malaisiens, Yinson Holdings, a déclaré le 9 octobre 2018 que son client, Canadian natural resources, (CNR) avait résilié le contrat du navire de production, de stockage et de déchargement flottant sur le champ d’Olowi au Gabon.

«Le 8 octobre 2018, Knock Allan a reçu un avis de résiliation du contrat de la part de CNR pour des raisons de commodité, ce qui implique le paiement de résiliation anticipée par CNR, notification que CNR a reconnue dans l’avis de résiliation», a indiqué Yinson Holdings Bhd.

Selon le géant malaisien Yinson Holdings Bhd, le contrat concernait la filiale en propriété exclusive indirecte Knock Allan Pte Ltd (Knock Allan) et CNR International (Olowi) Limited (CNR), en option ferme pour une durée déterminée de 10 ans, à compter du 1er mai 2009 et se terminant le 30 avril 2019. «La résiliation du contrat ne devrait pas avoir d’incidence défavorable significative sur les résultats, l’actif net par action et le ratio de change du groupe pour l’exercice clos le 31 janvier 2019».

Le navire FPSO est un centre de production pour 4 plates-formes de puits, déployé dans le bloc Olowi situé dans le sous bassin du sud du Gabon au large des côtes gabonaises. Il dispose d’une capacité totale de production de 2 x 27 MW, ce qui en fait l’une des plus grandes unités de production d’énergie au monde.

La capacité de production est de 25 000 barils de pétrole par jour (BOPD), avec 85 millions de pieds cubes standard (MMSCFD) de gaz. Le gaz sert à la production d’électricité et à l’élévation du gaz, tandis que le stockage de pétrole de 1,04 million de barils est disponible avant l’exportation via des navires-citernes.