Le bureau du Centre gabonais des élections (CGE) va prêter serment à la Cour constitutionnel, le 2 mai à Libreville, conformément à un communiqué du ministère de la l’Intérieur.

Le siège de la Cour constitutionnelle à Libreville. © gdb.voanews.com

 

Dans un communiqué publié le 30 avril, le ministre de l’Intérieur, Lambert-Noël Matha, a informé les membres du CGE que la Cour constitutionnelle recevra le serment de ces derniers à son siège, le 2 mai à Libreville.

 «Cette prestation de serment sera suivie à 13h30 de l’installation des membres du bureau du siège du CGE sis à la cité de la Démocratie», a écrit le ministre de l’Intérieur. Ce communiqué a été publié quelques heures avant l’intervention de la Cour constitutionnelle, le 30 avril, sur le débat relatif au vide juridique.

Présidé par Moïse Bibalou Koumba, le CGE a pour mission d’administrer et gérer toutes les élections politiques dans le pays et annoncer les résultats des élections politiques. Une mission dévolue, par le passé, au ministère de l’Intérieur.