A la faveur de la 8e réunion annuelle des mandataires du conseil gabonais des chargeurs (CGC), le 15 novembre à Naples, les participants s’activent à impulser une dynamique nouvelle dans le transport fret, en vue de contribuer à la relance économique du Gabon.

Estelle Ondo a présidé la 8e réunion annuelle des mandataires du CGC en Italie. © D.R.

 

Déterminée à jouer efficacement sa partition dans le Plan de relance de l’économie gabonaise, la ministre des Transports et de la logistique a appelé le 15 novembre à Naples, en Italie, à l’optimisation de l’acheminement des marchandises en direction du Gabon. En marge des travaux de la 8e réunion annuelle des mandataires du Conseil gabonais des chargeurs(CGC), Estelle Ondo a dit vouloir doper l’activité du fret.

La réunion était placée sous le thème : «le redimensionnement du Conseil gabonais des chargeurs et le réseau mondial des mandataires, dans le contexte de la relance économique au Gabon». Il s’agissait d’évaluer les activités des mandataires du CGC. C’est-à-dire ses partenaires assurant le relais de ses actions à travers le monde, mais également de réunir tous ces acteurs du commerce international, pour réfléchir et échanger sur des idées novatrices susceptibles de redynamiser le CGC et d’impacter positivement la chaine de transport de fret.

La ministre des Transports veut voir le CGC participer activement au plan de relance de l’économie nationale, à travers ses actions d’assistance aux importateurs/exportateurs, de même que dans le suivi et l’encadrement du trafic.

Pour la directrice générale du CGC, Liliane Nadège Ngari, le redimensionnement souhaité fait appelle au «renforcement des capacités d’actions pour améliorer la performance de notre système de transport de fret».

Auteur : Alain Mouanda