Le président gabonais vient d’annoncer qu’à l’horizon 2022, toutes les concessions forestières du pays devront avoir la certification environnementale du Forest Stewardship Council (FSC). «Toute entreprise forestière non engagée dans ce processus de certification se verra retirer son permis», a prévenu Ali Bongo.

Ali Bongo lors de son discours à l’usine de Rougier Gabon à Mevang, le 26 septembre 2018. © Communication présidentielle

 

Le chef de l’Etat a effectué une visite dans les installations de la scierie de Rougier Gabon à Mevang, à 60 km de Ndjolé, dans la province du Moyen-Ogooué. Afin d’adapter la production nationale de bois transformé à la demande des marchés internationaux, Ali Bongo a annoncé qu’à l’horizon 2022 toutes les concessions forestières du pays devront avoir la certification environnementale du Forest Stewardship Council (FSC).

«Le label FSC contribuera à améliorer l’attractivité de la filière bois après de potentiels investisseurs. Cette certification, qui aura aussi pour effet de stimuler la production locale et la création d’emplois, répondra à la demande croissante de produits de qualité sur les marchés internationaux», a déclaré le président gabonais. Ce dernier a prévenu que «toute entreprise forestière opérant au Gabon, non engagée dans ce processus de certification, se verra retirer son permis».

Ali Bongo a par ailleurs félicité Rougier Gabon, déjà engagée dans le processus de certification FSC. «Aujourd’hui, Rougier Gabon fait la fierté de notre industrie forestière en donnant l’exemple», s’est réjoui le chef de l’Etat. Déjà labélisées FSC, les 900000 hectares de concessions forestières de l’entreprise Rougier, partenariat public-privé avec l’Etat gabonais via la Caisse des dépôts et des consignations (CDC), emploient près de 1 600 personnes.

Outre la garantie environnementale, l’entreprise française s’assure de l’amélioration des conditions de vie des travailleurs et des populations locales en mettant l’accent sur l’hygiène et la sécurité, le logement, la gestion de l’eau et des déchets ainsi que l’accès à l’éducation et aux services de santé. «Si Rougier Gabon s’est engagée dans le processus de certification FSC, d’autres opérateurs peuvent emboîter le pas», a conclu Ali Bongo.