Une vingtaine d’acteurs issus du secteur agricole, du gouvernement, de la société civile, et du privé sont réunis, depuis le 12 novembre courant au Sénat pour valider l’interprétation nationale des principes et critères de la Roundtable for sustainable palm oil (RSPO).

Les participants à la validation de l’interprétation nationale des principes et critères RSPO pour le Gabon, le 12 novembre 2015. © Gabonreview

Les participants à la validation de l’interprétation nationale des principes et critères RSPO pour le Gabon, le 12 novembre 2015. © Gabonreview

 

En vue de permettre au Gabon d’atteindre une production nationale «d’huile de palme durable», c’est-à-dire écologiquement compatible, socialement responsable et économiquement viable, le Fonds mondial pour la nature (Worldwide Fund for nature – WWF) en partenariat avec le bureau d’études Proforest, organise, sur deux jours, un atelier de validation de l’interprétation nationale des principes et critères de la Roundtable sustainable palm oil (RSPO – table ronde pour l’huile de palme durable, ndlr). Faisant suite à un processus initié depuis 2012, ces travaux permettront aux acteurs nationaux de comprendre les règles de la RSPO, de réviser et approuver l’interprétation nationale afin de l’adapter aux réalités locales.

Le vote pour l’un des huit principes et critères de la RSPO. © Gabonreview

Le vote pour l’un des huit principes et critères de la RSPO. © Gabonreview

En effet, c’est à travers un système de vote pour ou contre les huit principes que les participants à cette séance offriront aux agro-industriels installés au Gabon la possibilité d’entreprendre aisément leur démarche de certification. Les huit principes de la RSPO sont : l’engagement et transparence ; le respect des lois et règlements en vigueur ; l’engagement envers la viabilité économique et financière à long terme ; l’utilisation des meilleures pratiques par les producteurs et mouliniers ; la responsabilité environnementale et la conservation des ressources naturelles et de la biodiversité ; la prise en considération des employés, particuliers et des communautés affectés par les producteurs et mouliniers ; et l’engagement vers l’amélioration continue dans les principaux domaines d’activité.

Le RSPO a été créé en 2004 en vue d’assurer la promotion de la croissance et de l’utilisation des produits durables du palmier à huile par le biais de normes mondiales crédibles, et l’engagement des parties prenantes. Sa norme est basée sur un ensemble de huit principes et 39 critères progressivement affinés et précisés dans le cadre d’un processus inclusif qui définit les conditions sociales, environnementales et économiques permettant une production d’huile de palme durable.