Après deux semaines de formation, 450 soldats devraient bientôt rejoindre la Mission multidimensionnelle intégrée de stabilisation des Nations-unies en Centrafrique (Minusca).

Des militaires gabonais durant un stage avec les Forces françaises au Gabon (FFG) en janvier 2014. © defense.gouv.fr

Des militaires gabonais durant un stage avec les Forces françaises au Gabon (FFG) en janvier 2014. © defense.gouv.fr

 

Ayant reçu, en avril dernier, du matériel, le contingent gabonais de la Mission multidimensionnelle intégrée de stabilisation des Nations-unies en Centrafrique (Minusca) devrait bientôt être renforcé.

Selon un communiqué de la base militaire de France au Gabon, 450 soldats gabonais ont achevé, le 20 mai dernier, une formation. Deux semaines durant, ils ont eu droit à des séances de perfectionnement censées faciliter leur participation à la mission des Nations-unies. Ils ont, concrètement, été édifiés sur la tactique générale, le fonctionnement d’un poste de commandement, le droit des conflits armés, le travail des cellules logistiques et informatiques, le déplacement tactique, le tir de combat. Pour l’état-major et les trois compagnies qui pourraient quitter Libreville avant la fin du mois mai courant, la première mission consistera à relever leurs camarades en poste en Centrafrique, le Gabon étant présent en RCA depuis le 31 janvier 1997.