A la faveur de leur séance de travail, hier à Malabo en Guinée équatoriale, Ali Bongo et Teodoro Obiang Nguema Mbasogo ont convenu de l’organisation prochaine d’un sommet extraordinaire des chefs d’Etats de la Cemac en vue de faire bloc contre la crise économique actuelle.

Ali Bongo et Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, le 22 août 2018, à Malabo (Guinée équatoriale). © Communication présidentielle

 

La crise économique actuelle issue de la baisse drastique du prix du baril de pétrole n’épargne personne. Si chacun des pays producteurs tente depuis fin 2014 de se sortir de sa mauvaise passe, en Afrique et précisément en zone Cemac, certains réfléchissent déjà à des moyens d’unir leurs forces pour faire bloc contre cette crise. Le Gabon et la Guinée équatoriale devraient bientôt proposer cette idée aux quatre autres Etats membres de la Communauté.

Au cours de leur séance de travail, mercredi 22 août à Malabo, Ali Bongo et son homologue Teodoro Obiang Nguema Mbasogo ont en effet, «convenu de la nécessité d’organiser un sommet extraordinaire de la CEMAC afin de traiter des questions liées à la crise économique», informe la Communication présidentielle.

Si la date et les contours de cette future rencontre n’ont pas été précisés par les deux chefs d’Etats, l’on sait d’avance que celle-ci tournera principalement sur «l’urgence de diversifier leurs économies afin de redynamiser le développement économique de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale».