La Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac) prévoit une croissance du produit intérieur brut (Pib) à+1,5 point dans son dernier «rapport sur la politique monétaire» de la Communauté des Etats de l’Afrique (Cemac).

© Ipso Biz

 

Le secteur hors pétrole est en forme dans l’espace de la Communauté des Etats de l’Afrique (Cemac). Ce secteur devrait, selon Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac) connaître une embellie en 2018.

Dans son dernier «rapport sur la politique monétaire» dans la zone Cemac, paru il ya quelques jours, l’institution bancaire prévoit une croissance du Produit intérieur brut (Pib) dans l’espace communautaire regroupant le Cameroun, Congo, Gabon, Tchad, la République centrafricaine et la Guinée équatoriale.

La Beac révèle que «concernant les contributions à la croissance, l’apport du secteur non pétrolier passerait à +1,5 point (contre 1,3 point initialement prévu ». «L’apport du secteur pétrole serait quant à lui de + 1,0 point en 2018».

Après avoir revu en juillet dernier les prévisions de croissance dans la zone Cemac à 1,9% ensuite à 2,5%, la Beac estime «que la croissance du PIB dans la Zone Cemac en 2018 sera davantage le fait du regain d’activité observé dans le secteur non pétrolier».

Toutefois, le rapport souligne l’important relèvement du secteur pétrolier dans la zone Cemac. Une amélioration qui s’explique selon la Beac, par l’embellie observée autour des prix du baril du brut sur le marché international.

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga