Désigné le 17 février dernier au poste de président de la Commission de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac), l’ancien Premier ministre gabonais prendra enfin ses fonctions au début du mois prochain.

Daniel Ona Ondo. © Primature-Gabon

 

Daniel Ona Ondo, 72 ans, professeur d’Économie et ancien chef du gouvernement gabonais, sera (enfin) être «investi» de ses pouvoirs de président de l’institution d’intégration économique sous-régionale. Neuf mois après y avoir été nommé par un Sommet de chefs d’État.

Dans le cadre de la rotation des postes décidée à Ndjaména (Tchad) en janvier 2011, Daniel Ona Ondo va succéder au Congolais Pierre Moussa qui termine un mandat de six ans. Sa prise de fonctions interviendra au moment où le gouvernement gabonais vient d’annoncer sa décision de supprimer les visas aux ressortissants de la communauté économique sous-régionale. Une décision qui tombe à propos au moment où les discussions sur la libre circulation des biens et des personnes engagées en juin 2013 n’avaient pas encore reçu l’approbation de deux des six États membres, la Guinée-Équatoriale et le Gabon justement.

Daniel Ona Ondo prend aussi ses fonctions au moment où Malabo, capitale de la Guinée-Équatoriale, abrite provisoirement le siège de l’organisation en raison de la situation d’instabilité de la République centrafricaine, pays-siège de la Cemac.

Peu avant sa prise de fonctions, le nouveau président de la Commission de la Cemac participera, le 31 octobre prochain à Ndjaména, à un sommet extraordinaire des chefs d’État et de gouvernement de l’institution sous-régionale. A l’ordre du jour des travaux, figurent notamment le principal sujet de l’heure, la libre circulation des biens et des personnes, ainsi que la situation en Centrafrique. Le pays de Faustin-Archange Touadéra fait face à un conflit armé, entre milices rivales, ayant déjà causé des centaines de victimes et des milliers de déplacés.

La Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale compte six États membres : le Cameroun, la République centrafricaine, le Congo, le Gabon, la Guinée-Equatoriale et le Tchad. De l’avis de nombreux observateurs, la Cemac est l’organisation sous-régionale ayant le moins avancé en ce qui concerne l’intégration et les échanges commerciaux, même s’il y a eu, au cours de ces toutes dernières années, quelques avancées évidentes. Il revient donc à l’ancien Premier ministre gabonais de poursuivre les efforts entamés dans ce sens par son prédécesseur, Pierre Moussa. Daniel Ona Ondo est le premier Gabonais à occuper cette fonction.