Les onze Etats membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) totalisent 35 milliards de francs CFA d’arriérés de cotisation au 31 décembre 2017.

Les 11 Etats membres de la CEEAC cumulent 36 milliards de francs CFA d’arriérés de cotisation, au 31 décembre 2017. © Gabonreview/Shutterstock

 

Le non-versement des contributions et le non-respect des engagements des différents Etats membres de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale(CEEAC) handicapent fortement le fonctionnement de cette institution.

Les arriérés de contributions des Etats membres sont évalués à 35 milliards de francs CFA. Cette annonce a été faite le 13 février 2018 par le Conseiller en charge des réformes institutionnelles à la CEEAC, Mangaral Banté, à Ndjamena au Tchad. «L’institution fait face à un problème de sous-financement chronique qui s’aggrave au fil des temps. Le taux de recouvrement des contributions des Etats membres est en baisse régulière. Il est passé de 73% en 2013 à 11% en 2017», a-t-il fait remarquer, à l’ouverture d’un atelier régional sur le rapport provisoire de l’étude d’évaluation du mécanisme de financement autonome de la CEEAC.

La CEEAC a créé une contribution d’intégration communautaire (CCI), un préalable stratégique pour atteindre les objectifs fixés par son traité fondateur, mais la plupart de ses pays n’appliquent pas ce dispositif.

Selon Mangaral Banté, «le stock des arriérés des contributions augmente à raison de 5 milliards de francs CFA par année; il atteignait au 31 décembre 2017, un montant de 35 milliards de francs CFA, soit près de trois années de contributions des Etats membres».

Pour le ministère tchadien du Développement industriel, commercial et de la promotion du secteur privé, Mbaïkonbé Guétimbaye Abel, en attendant la remise du rapport aux ministres en charge des Finances et du Commerce de la CEEAC, les 13 et 14 mars prochains, les pays membres doivent s’approprier ce mécanisme de financement et organiser les bases d’une amélioration de la situation financière de la communauté.