Le pays a jusqu’au 30 avril pour négocier la levée de la sanction de la Fifa pesant sur le football malien, au risque d’être disqualifié par la CAF.

Le Mali version U-17, pourrait ne pas disputer la phase finale de finale prévue au Gabon. © D.R.

 

Encore sous le coup d’une sanction de la Fédération internationale de football association (FIFA), suspendant le pays de toutes compétitions internationale de football, le Mali version U-17, qualifié pour la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations U-17 devant se disputer au Gabon du 21 mai au 4 juin 2017 prochain, risque de ne pas y prendre part.

La Confédération africaine de football (CAF) vient de sonner la charge, en exhumant la menace qui pourrait être appliquée contre les Maliens lors de cette 12e édition. «Nous vous informons que si la suspension n’est pas levée jusqu’au 30 avril 2017, l’équipe nationale U17 du Mali ne sera pas autorisée à prendre part à la 12e édition de la CAN U17 Total, Gabon 201», indique la CAF dans un courrier.

Ce cas de figure qualifierait l’Ethiopie, éliminée au dernier stade des qualifications par le Mali. Elle prendrait ainsi sa place dans le groupe B où sont logées la Tanzanie, l’Angola et le Niger. L’autre groupe étant composé du Gabon (pays organisateur), la Guinée, le Cameroun et le Ghana.

Le Comité exécutif de la Fédération malienne de football avait été suspendu par le ministre des sports, le mercredi 8 mars 2017. «Une ingérence politique», avait rétorqué la Fifa qui avait suspendu le pays de toutes compétitions internationales.

Auteur : Alain Mouanda