Dans un entretien accordé à l’hebdomadaire panafricain, le président de la Commission communication du Comité d’organisation de la Can (Cocan) a levé les incertitudes autour de l’organisation de l’événement.

Le président de la commission Communication du Cocan est optimiste pour la Can 2017 au Gabon. © afrique-centrale.fr

 

A quelques jours de l’ouverture de la Coupe d’Afrique des nations (Can) 2017, le président de la Commission communication du Comité d’organisation de la Can (Cocan) a fait le point avec Jeune Afrique. Dans un entretien accordé à l’hebdomadaire panafricain, Pablo Moussodji Ngoma a levé les incertitudes autour de l’organisation de l’événement. Pour lui, le Gabon est prêt !

«Le tirage au sort du 18 octobre nous a lancés dans la dernière ligne droite et les installations sportives, qui sont la condition indispensable pour organiser un événement aux standards internationaux, sont fin prêtes pour accueillir la jeunesse du continent», a assuré Pablo Moussodji Ngoma, soulignant que les billetteries ouvriront ce 15 décembre.

Alors que des doutes persistent sur l’adhésion des populations à cette fête du football, le responsable du Cocan demeure optimiste. «Je suis convaincu que les stades seront pleins et que l’ambiance sera au rendez-vous. Il y a notamment un Gabon-Cameroun à Libreville le 22 janvier, pour lequel je suis sûr que nous allons devoir refuser du monde», a-t-il confié.

Dans le même sens, le président de la commission communication du Cocan a minimisé les nombreux appels au boycott de la compétition, ayant germé à l’issue du dernier scrutin présidentiel. «Il y a eu des appels au boycott pour la cérémonie du tirage au sort et elle a pourtant eu lieu sans encombre», a-t-il indiqué.

Ce dernier a également évoqué le recrutement de 8000 volontaires pour l’organisation de l’événement, alors qu’un appel de 2000 a été initialement lancé. «Tout cela pour dire qu’il y a une forte adhésion autour de cette Can. Il y a véritablement un déphasage entre ce qui se dit hors du Gabon sur Internet et ce qui se passe chez nous», a rassuré Pablo Moussodji Ngoma.

Aspect crucial de cette compétition, la sécurité sera au rendez-vous de l’événement. «Nous avons renforcé le dispositif de sécurité et de contrôle et une commission dédiée travaille au sein du Comité d’organisation de la CAN 2017 afin que les supporteurs puissent suivre cette compétition dans la paix», a assuré président de la commission communication du Cocan.

Sur le plan sportif, le responsable du Cocan s’est prononcé sur les chances de la sélection gabonaise. «Le Gabon a aujourd’hui une équipe mature qui comporte la plus grande star de cette Can, Pierre-Emerick Aubameyang. Je pense donc qu’il peut jouer sa carte à domicile», a-t-il pronostiqué avant d’ajouter : «Nous espérons dépasser le stade des quarts de finale, qui est jusque-là notre plafond, et regarder vers un objectif plus ambitieux qui est la finale».