Peu après les interprétations en tout genre autour du changement visuel du maillot de la mascotte de la compétition, l’argument du code vestimentaire a été mis en avant par le Comité d’organisation de la Can (Cocan).

La mascotte de la Can 2017 arborant plusieurs couleurs de maillots. © facebook.com/COCANGABON2017

 

Jusqu’ici vêtu d’un maillot de couleur jaune, Samba, la mascotte de la Coupe d’Afrique des nations (Can) 2017, arbore désormais d’autres couleurs. Constaté au lancement de la Mascot’tour, tournée provinciale destinée à faire la promotion de Samba auprès des population, ce changement suscité un énorme tollé sur les réseaux sociaux, notamment. Au point que ce revirement a pris une tournure politique.

D’aucuns ont estimé, en effet, que ce changement a été opéré pour se démarquer de Jean Ping, principal challenger d’Ali Bongo à la dernière présidentielle, dont la couleur de campagne était le jaune. Une hypothèse à laquelle n’a nullement réagi le gouvernement via le ministère des Sports, et encore moins le Comité d’organisation de la Can (Cocan).

Depuis quelques jours, cependant, une vidéo du Cocan a été publiée sur Facebook, tentant d’expliquer, tant bien que mal, ce revirement, sans pour autant confirmer ou infirmer l’hypothèse susmentionnée. «Certains se demandent pourquoi Samba change de vêtements souvent. Pour comprendre, nous vous amenons faire un tour dans le vestiaire où il a sa garde-robe bien achalandée», a expliqué le Cocan dans le commentaire accompagnant sa vidéo.

Dans ladite vidéo, en effet, l’on peut voir Samba inviter la caméra dans son vestiaire où sa garde-robe comprends des maillots de couleurs diverses : blanc, bleu et jaune, en plus du vert qu’elle porte sur lui. En gros, la mascotte de la Can 2017 arborera quatre maillots de couleurs différentes tout au long de la compétition.

Une démarche louable certes, mais n’expliquant toujours pas ce ou ces changements visuels autour de la mascotte de la Can. D’autant qu’elle porte désormais une paire de chaussures. Ces artifices enjolivant ont-ils été arborés uniquement dans le contexte de la Mascot’tour ? Ou alors ce «méli-mélo» vestimentaire sera également déployé pendant la Can 2017 ? Ces changements visuels ont-ils été opérés avec l’aval de la Confédération africaine de football (Caf).

Autant de questions dont les réponses du Cocan permettraient de lever tout quiproquo et, couper court aux interprétations en tout genre.