Lançant l’entrée en compétition des équipes de la poule B logée à Franceville, la rencontre entre l’Algérie et le Zimbabwe s’est achevée sur un score de deux buts partout. Celle ayant opposé le Sénégal à la Tunisie s’est soldée par la victoire du premier (2-0).

A Franceville, le 15 janvier 2017, les Fennecs et les Warriors ont fait 2-2. © Le Parisien / AFP

Favoris sur le papier, les Fennecs d’Algérie n’ont pas pu se défaire de la courageuse équipe du Zimbabwe, malgré sa constellation de stars telles que Islam Slimani, Yacine Brahimi et le ballon africain, Riyad Mahrez. Lancée sur un faux rythme, la rencontre a débuté par une légère domination des Warriors du Zimbabwe pendant le premier quart d’heure.

Portés par l’envie de se ruer vers l’attaque, les Zimbabwéens vont perdre un ballon dans le rond central. Intercepté par Yacine Brahimi qui va servir Riyad Mahrez sur le côté droit des buts du gardien Zimbabwéen, Donavan Bernard. D’un enroulé, la pépite de Leister va loger la balle dans la lucarne gauche des buts zimbabwéens en inscrivant le premier but de la partie.

Sans se décourager, les Zimbabwéens vont se porter vers l’attaque. Cinq minutes plus tard, sur un ballon de Billiat, à l’entrée de la surface, Ndoro égalise sur une frappe à ras du sol du pied gauche. Motivés par cette égalisation, les Warriors vont multiplier les assauts dans le camp algérien. Vers la demi-heure du jeu, le Zimbabwe va prendre le dessus en doublant le score sur un penalty transformé par Nyasha Mushekwi après un tacle litigieux de Faouzi Ghioulam sur Billiat.

Malgré leurs actions menées par Riyad Mahrez, les Algériens ne parviendront pas à égaliser jusqu’à la fin de la première période.

De retour des vestiaires, les Zimbabwéens vont procéder par contre en laissant la possession de balle aux Algériens. Voulant revenir au score, les Fennecs vont multiplier les assauts vers les buts adverses.

A la 82e minute, Riyad Mahrez reçoit un ballon de Slimani à l’entrée de la surface. Sur une frappe sèche, le ballon d’or africain va loger la balle dans les buts zimbabwéens pour inscrire le but égalisateur. Malgré la multitude des assauts, les Fennecs ne parviendront pas à prendre le dessus, ceci jusqu’à la fin de la rencontre qui se solde par un score de deux buts partout.

Sénégal-Tunisie : 2-0

Le Sénégal et la Tunisie se sont séparés sur un score de 2-0. © Le Parisien / AFP

La deuxième rencontre du groupe B a vu le Sénégal battre les Aigles de Carthage de Tunisie par un score de deux buts à zéro.

Sans faire le jeu, les Lions du Sénégal ont pris le dessus sur leurs adversaires grâce au réalisme de Sadio Mané et de Kara Mbodji.

Considérée comme l’un des chocs de la poule B, la rencontre a démarré par une legere domination des tunisiens, jusqu’à ce que le capitaine Cheikhou Kouyaté bénéficie, à la 8e minute sur un tacle du défenseur tunisien Abdennour. Sans trembler Sadio Mané va transformer le tire en inscrivant le premier but de la partie.

Après 22 minutes, Kara Mbodje va inscrire le deuxième but des lions d’une tête puissante sur un corner tiré de la droite vers la gauche.

Après avoir creusé un écart, les lions vont attendre tranquillement les tunisiens dans leur moitié du terrain jusqu’à la fin de la première période.

Voulant refaire leur retard, les tunisiens vont multiplier les assauts vers les buts sénégalais sans tromper le portier sénégalais.

Malgré un nombre incalculable d’occasions, les tunisiens ne parviendront pas à inscrire un but contre le Sénégal jusqu’au coup de sifflet final.

Auteur : Jean-Timothée Kanganga (stagiaire)