Le Premier ministre a officiellement présenté et expliquer, ce vendredi, aux responsables des partis de l’opposition le bien-fondé des mesures gouvernementales visant à réduire le train de vie de l’Etat et à relancer l’économie nationale.

Le Premier ministre Emmanuel Issoze Ngondet, le 13 juillet 2018, à Angondjé. © Primature-Gabon

 

Après les partenaires du G20 et les représentants des partis de la majorité quelques jours plus tôt, c’est aux responsables des partis de l’opposition qu’Emmanuel Issoze Ngondet s’est adressé ce vendredi 13 juillet. Leur rencontre a eu lieu à l’auditorium du ministère de l’Intérieur à Angondjé, en présence d’autres membres du gouvernement.

Si le Premier ministre a souhaité rencontrer les opposants, dont certains avaient déjà exprimé leur désapprobation quant à l’entrée en application des réformes annoncées depuis juin, c’est pour leur présenter officiellement les mesures gouvernementales supposées réduire le train de vie de l’Etat et relancer l’économie nationale. Il s’est également agi pour Emmanuel Issoze Ngondet de leur «expliquer les motivations profondes» ayant conduit à ces réformes «engagées en urgence, au regard de la dégradation continue de notre tissu économique enregistrée ces 3 ou 4 dernières années».

La rencontre entre le chef du gouvernement et les opposants avait donc «une vocation informative». Toutefois, les ministres présents se sont prêtés à un exercice de questions-réponses avec les représentants de l’opposition.

Si plusieurs partis de l’opposition ont pris part à cette rencontre, certains d’entre eux, notamment l’Union nationale et le Rassemblement Héritage & Modernité n’ont pas été représentés. ils estiment qu’il se sont déjà exprimés sur cette question et que la rencontre d’Angondjé est sans objet.