Après une élection présidentielle très tumultueuse ayant occasionné des défections, le Parti démocratique gabonais (PDG) veut passer à la vitesse supérieure pour capter l’électorat, à travers des campagnes d’inscription et de réinscription.

Les pédégistes de Mounana invités à ne plus se cacher. © Gabonreview

 

A peine son demi-siècle célébré, le Parti démocratique gabonais (PDG) se projette déjà pour les 50 années à venir. Pour sa régénération et sa revitalisation, le PDG mise sur des campagnes d’inscription et de réinscription tous azimuts sur l’étendue du territoire national. Objectif : enrôler 80% de la population nationale dans son fichier.

A Mounana, l’opération est bel et bien lancée par les membres de la fédération PDG de cette commune de la province du Haut-Ogooué. Prévue pour durer jusqu’à la fin de l’année, la stratégie adoptée par le membre du bureau politique Christian Magnagna et ses équipes s’appuient sur le porte-à-porte.

«C’est pour nous un devoir en tant que Pédégistes de pouvoir travailler l’adhésion et la réinscription sur le terrain. De façon pratique, il y a des équipes qui sillonnent la commune pour aller vers les populations cibles qui ont 16 ans et plus, ainsi que les femmes enceintes qui ne peuvent pas se déplacer. Durant toute l’année, nous referons des passages», a déclaré le membre du conseil national, Virginie Lekouta-Lentsiayi.

Selon les responsables de la fédération PDG de Mounana, il est très important que les Pédégistes adhèrent à cette opération pour accompagner le projet d’Ali Bongo Ondimba, car, estiment-ils, plusieurs de leurs frères d’armes n’acceptent pas de se réinscrire.

«Il est important que les pédégistes de Mounana ne se cachent plus, qu’ils soient vus au grand jour, qu’ils mènent les actions pour accompagner le distingué camarade président Ali Bongo Ondimba, qui a un projet. Et les premières populations à pouvoir accompagner son projet, c’est sa famille politique, le PDG. Nous accompagnons tous les militants qui ont du mal à se positionner. Nous les recevons et leur expliquons qu’elle est la nouvelle politique du PDG 2R», a déclaré Virginie Lekouta-Lentsiayi.