Le ministre togolais des Affaires étrangères fait l’objet d’une plainte pour plagiat intentée par un enseignant gabonais.

Robert Dussey, bientôt à la barre face Pierre Nzinzi ? © robertdussey.com

Robert Dussey, bientôt à la barre face Pierre Nzinzi ? © robertdussey.com

 

Plutôt apprécié de ses collègues au gouvernement et bénéficiant d’une opinion assez favorable dans son pays en raison de son jeune âge, Robert Dussey aurait pu se passer de ce scandale qui se profile à l’horizon et dont il est le principal visé. Le ministre togolais des Affaires étrangère est accusé de plagiat par le professeur Pierre Nzinzi. C’est du moins ce qu’ont récemment révélé nos confrères du site Le temps.

Dans un rapport du Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur (Cames) daté du 18 juillet dernier, la demande d’étude d’une plainte intentée par l’ancien recteur de l’Université Omar Bongo (UOB) et enseignant au département de philosophie aurait été envoyée aux autorités togolaises.

Il est précisément reproché au ministre togolais, professeur titulaire des universités, spécialisé en philosophie politique, d’être l’auteur d’une thèse «truffée de copie malhonnête d’une tierce personne».  L’universitaire gabonais, vraisemblablement un de ses amis, se plaindrait d’avoir retrouvé dans le travail du jeune ministre une bonne partie des résultats de ses recherches. Une accusation qui pourrait s’expliquer par le fait que le Pr Pierre Nzinzi avait fait parvenir son travail au principal intéressé, il y a quelques années. Si Robert Dussey fait incontestablement partie de l’élite togolaise, il n’en demeure pas moins que le procès en plagiat, dont la date n’a pas encore été communiquée, devrait laisser des traces sur le CV de celui qui a été fait Chevalier de la Légion d’honneur française en 2012.