La Confédération africaine de Football (Caf) a renvoyé à une date ultérieure, la première mission d’inspection d’experts sur les infrastructures de la Coupe d’Afrique des nations (Can), prévue en 2019 au Cameroun.

Le siège de la Confédération africaine de football (Caf), au Caire en Egypte.© Médiacongo.net

 

La mission d’experts de la Confédération africaine de football (Caf) qui devait se rendre au Cameroun a été annulée. Prévue séjourner au Cameroun du 20 au 28 août, afin de produire un rapport sur l’état d’avancement des infrastructures retenues pour abriter la Coupe d’Afrique des nations (Can), la mission de la Caf a été renvoyée sine die.

Dans une correspondance adressée à la Fédération camerounaise de football (Fecafoot), la Caf évoque le «désistement à la dernière minute du cabinet d’audit Price Waterhouse Coopers (PWC) qui devait accompagner la délégation».

Suite à ce désistement précise la Caf, «Il a été décidé de reporter la visite d’inspection à une date qui sera communiquée ultérieurement». Si dans sa correspondance, la Caf justifie le report de la mission d’inspection par ces deux motifs, certaines sources proches du dossier évoquent tout aussi l’aspect sécuritaire.

En réponse à l’annonce de la Caf, le Cameroun s’est dit, par la voix du ministre des sports, «entièrement disponible pour recevoir la délégation sitôt qu’une nouvelle date sera fixée», a déclaré Pierre Ismaël Bidoung Mkpatt.

La mission d’inspection de la Caf devrait intervenir quelques jours après les déclarations troubles, tenues à Ouagadougou au Burkina-Faso par le président de la Caf. Ahmad Ahmad avait en effet émis des sérieux doutes sur la capacité du Cameroun à abriter la Can sous le nouveau format de 24 équipes.

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga