Plusieurs réalisations ont été initiées depuis l’arrivée du nouveau directeur général. Objectif : améliorer les conditions de travail et de bien-être des employés.

Ismaël Ondias Souna pendant l’arbre de noël de la Caistab, le 17 décembre 2016 à Owendo. © Gabonreview

 

Deux mois après son arrivée à la tête de la Caisse de stabilisation et de péréquation (Caistab), Ismaël Ondias Souna a initié un certain nombre de chantiers prometteurs. Des réformes présentées aux employés de cette structure étatique, le 17 décembre dernier à Owendo, à l’occasion d’un arbre de noël.

L’une des mesures phares du nouveau directeur général, a certainement été la création du Fonds d’achats café-cacao (Facc) pour relancer les filières gabonaises de cacao et de café. Mais il y a surtout des initiatives visant à améliorer les conditions de travail et de bien-être des employés.

«Nous avons fortement investi et nous nous sommes fortement investis pour que chaque membre de notre grande famille Caistab se sente considéré, respecté dans son travail, et encouragé, afin qu’il donne le meilleur de lui-même», a déclaré le directeur général de la Caistab.

«Cette ambition, elle ne doit pas être uniquement celle de la direction générale. Cette ambition, elle doit être celle de tous les directeurs, de tous les managers, de tous les responsables au sein de notre grande et belle maison», a poursuivi Ismaël Ondias Souna.

Dans ce sens, la nouvelle direction générale a prioritairement rétabli l’ensemble des prestations sociales des salariés. Celles-ci étaient suspendues suite aux nombreux impayés. Ainsi au cours du premier semestre 2016, la totalité des créances ont été soldées auprès des organismes sociaux. D’autres dettes concernant les arriérés de salaires des agents temporaires et les prêts des agents, ont également été remboursées.

Ce travail de régularisation effectué, la direction s’est ensuite attelée à développer les dispositions en matière de protection sanitaire et sociale, grâce à la signature d’un nouveau contrat d’assurance-maladie. A cela s’ajoute l’harmonisation des aides sociales sans distinction de catégories, et la création de la Commission prêt d’assistance au personnel (Compap).

D’autres réalisations tout aussi salutaires ont également été initiées depuis l’arrivée d’Ismaël Ondias Souna. Il s’agit notamment de la mise à disposition effective de fournitures de bureau à l’ensemble des services ; la mise à disposition d’outils informatique à huit délégations et aux personnels du siège ; le recensement régulier auprès du personnel des besoins en matériels et outils de travail, etc.

Par ailleurs, la nouvelle équipe dirigeante de la Caistab a également instauré la première gestion sociale participative au sein de l’entreprise. Elle s’est traduite par l’organisation d’élections des délégués du personnel et, par la tenue régulière de réunions avec les élus du personnel. Objectif : discuter ensemble des solutions à apporter aux préoccupations quotidiennes du personnel.