Héritière parmi les 53 enfants de l’ancien président gabonais décédé en 2009, Pascaline Mferri Bongo a mis en vente sa luxueuse maison de Beverly Hills pour près de 17,5 millions de dollars.

La demeure de Pascaline Mferri mise en vente à Beverly Hills. © MLS/Getty Images

 

L’aînée de la fratrie Bongo Ondimba aurait-elle des difficultés d’argent depuis son départ supposé aux Etats-Unis ? Rien ne permet de répondre précisément à cette question aujourd’hui, mais les dernières nouvelles de Pascaline Mferri Bongo, la sœur de l’actuel président gabonais, sont plutôt curieuses. Elle «a inscrit à la vente sa maison de Beverly Hills pour 17,495 millions de dollars», a rapporté, mardi 7 mars, le site américain Therealdeal.com.

La demeure de Pascaline Mferri mise en vente à Beverly Hills. © Mansionglobal.com

La propriété, située sur la promenade North Maple, s’étend sur 9 141 9000 mètres carrés et compte six chambres, sept salles de bains et un court de tennis, avec appartements d’hôtes séparés, précise pour sa part un autre site, Mansionglobal.com. Selon la liste établie par le cabinet Nourmand & Associates, la luxueuse demeure est richement équipée. On y trouve, entre autres meubles, «un piano à queue en verre et de nombreuses œuvres d’art abstrait».

Selon Mansionglobal.com, c’est en 1997 que Pascaline Mferri Bongo a acheté cette propriété. A l’époque, rappelle le site américain, «elle servait encore dans l’administration de son père». «La maison a été achetée par le biais de la société Aminisha Corp., pour 4,55 millions de dollars», indiquent les registres consultés par Beckie Strum, rédactrice au site Mansionglobal.com. Depuis 2001, Pascaline Mferri Bongo est la propriétaire de cette société, dont le domaine d’activité précis n’est pas connu. N’empêche, la fille d’Omar Bongo, directrice générale, dirige la boîte avec l’aide de ses deux enfants, Christopher et Nesta Ping, à en croire le site américain.

Avis aux potentiels acheteurs : la luxueuse demeure à vendre est voisine de celle de Simon Cowell, le célèbre et riche producteur, juré du télécrochet britannique «X-Factor», et de celle de George Schaeffer, fondateur du vernis à ongles OPI.