Visant désormais les hauts lieux du golf continental, le Gabonais Brice Moukagni participe depuis le 27 septembre 2017 au West Africa Golf Tour au Nigéria. Vainqueur de l’Open de Moanda et plusieurs fois vainqueur de l’Open de Libreville et de Port-Gentil, il a déclaré que sa participation à cette compétition «ne sera pas complète sans le trophée».

Une phase de jeu lors de l’Open de Libreville. © D.R.

 

Organisé à Port-Harcourt Golf Club du Nigéria, le tournoi West Africa Golf Tour (WAGT) regroupe des compétiteurs venus de plusieurs pays. Il se déroule dans le cadre des manifestations du 57e anniversaire de l’indépendance du Nigéria. Pour cette édition, le Gabon est représenté par son golfeur le plus titré, Brice Moukagni. Le natif de Moanda soutient qu’il ne se présente pas à ce rendez-vous en victime expiatoire.

Arrivée mardi dernier en terre nigériane, le titulaire du grand trophée de l’Open de Moanda Open a déclaré dans une interview accordée au journal The Independant (independent.ng) que sa présence à ce tournoi ne sera pas complète s’il n’a pas le trophée. «Je tiens à souligner que mon but est de soulever ce trophée. C’est la seule chose qui a motivé mon arrivée au Nigéria. Je me suis préparé sérieusement à l’événement», a déclaré Moukagni au journal nigérian.

Même s’il assure respecter tous les joueurs de ce tournoi, en particulier les joueurs nigérians, le multiple vainqueur de l’Open de Libreville s’est dit prêt à affronter tous les participants. Le pensionnaire du Moanda Golf Club et ses concurrents joueront à cette occasion sous le regard des anciens champions, Vincent Torgah du Ghana, Kingsley Okparaku et Gift Willy du Nigeria.

Le tournoi, débuté le 27 septembre s’achève le 1er octobre.