L’ONG environnementale dirigée par Marc Ona Essangui organise, du 19 au 22 octobre courant, à Mouila dans la province de la Ngounié, un atelier national d’information et de formation sur les droits et mécanismes de protection des militants écologistes et populations locales.

Marc Ona Essangui, secrétaire exécutif de Brainforest, lors du forum citoyen de Libération. © Gabonreview

Marc Ona Essangui, secrétaire exécutif de Brainforest, lors du forum citoyen de Libération. © Gabonreview

 

Dans le cadre du projet Verdir avec pour slogan «les droits de l’homme dans le bassin du Congo», Brainforest organise un atelier d’information et de formation sur les droits et mécanisme de protection des protecteurs de l’environnement, du 19 au 22 du mois courant à Mouila (province de la Ngounié). Ayant pour objectif principal de former et informer les défenseurs de l’environnement et des droits de l’homme, de dresser l’état des lieux de la situation de ces protecteurs de l’environnement au Gabon, cet atelier permettra d’examiner les menaces auxquelles ils font face et de les familiariser avec les principaux instruments normatifs et institutionnels garantissant leur protection.

Le projet Verdir et ses outils leur seront présentés tandis qu’un agenda et un chronogramme d’action seront arrêtés. Dans cette perspective, il est question de mobiliser et informer les journalistes sur la situation des personnes qui consacrent leur temps à veiller sur l’environnement, ainsi que sur les violations des droits des communautés relatifs l’exploitation des ressources naturelles.

Les travaux, qui s’étaleront sur quatre jours, verront la participation des associations de défense de l’environnement, des défenseurs de droits de l’homme, des journalistes et des partenaires institutionnels. Gageons que ces quatre jours soient une aubaine pour les protecteurs de l’environnement et des droits de l’homme pour mieux s’armer afin de mieux préserver les écosystèmes de la sous-région.

Auteur : Thimothée Kanganga (Stagiaire)