Challenger d’Alexandru Jur pour la ceinture World Boxing Council (WBC), Taylor Mabika s’est dit confiant et serein à quelques jours de ce combat, prévu le 17 juin à Port-Gentil.

Taylor Mabika, entouré de David Lemaire (gauche) et Samuel Bailhache, lors de sa conférence de presse, le 12 juin 2017 à Libreville. © Gabonreview

 

A quelques jours de son combat face à Alexandru Jur, pour la ceinture World Boxing Council (WBC), Taylor Mabika est revenu sur son état d’esprit. «Ça va être un combat très difficile car en face, mon adversaire demeure invaincu à ce jour. Je suis dans un état d’esprit positif», a déclaré le challenger, le 12 juin dernier à Libreville, à la faveur d’un échange avec la presse locale.

A cette occasion, le boxeur a également livré quelques éléments de sa préparation. «J’ai fait une partie de ma préparation à Paris, avant de rentrer sur Libreville poursuivre ma mise en condition à Nyonié (à 70 Km au sud de Libreville et à proximité de la réserve de Wonga Wongué, ndlr). Je suis rentré ce matin (12 juin, ndlr) sur Libreville et j’ai peaufiné les derniers réglages techniques et tactiques avec mon staff. Je me sens bien dans ma tête», a déclaré Taylor Mabika.

Un combat dont l’issue détermina la carrière du boxeur. «L’issue du combat décidera de mon entrée ou non dans le classement WBC, qui est la plus grosse ceinture du monde», a indiqué le boxeur. Un point de vue partagé par le manager de Taylor Mabika. Samuel Bailhache a estimé, en effet, qu’en cas de victoire, son poulain pourrait intégrer le top 20 de la WBC. «Nous travaillons très dur pour y arriver : c’est une nouvelle dimension pour Taylor et pour le Gabon», a-t-il déclaré.

Dans cette quête le boxeur s’est également entouré de David Lemaire, son coach. «Il avait déjà travaillé avec nous sur la ceinture ABU, où il avait fait un énorme travaillé», a souligné Samuel Bailhache, vantant par ailleurs les qualités de Taylor Mabika. «C’est un grand bonhomme, il a beaucoup de valeurs. C’est l’intelligence au service de la puissance. C’est un des meilleurs représentants du Gabon, à mon sens. C’est quelqu’un de bien. Si les moyens sont disponibles, il ira jusqu’au bout», a indiqué Samuel Bailhache.

Rendez-vous est donc pris pour le 17 juin prochain au stade Michel Essongué de Port-Gentil, où Taylor Mabika a dit compter sur le soutien populaire local. «Ce sera mon premier combat à Port-Gentil et j’espère que comme moi, le public sera heureux de me voir. Je promets de donner le meilleur de moi-même pour ne pas les décevoir : je serai à 100%», a-t-il conclu. Ce combat se déroulera en deux manches, dont la date et le lieu de la seconde restent à déterminer.