Grâce à ses diverses activités en Afrique, le groupe français affiche un chiffre d’affaires en hausse de 5% au troisième trimestre 2017.

Grâce à ses activités en Afrique, le Groupe dirigé par Vincent Bolloré a boosté ses affaires au 3e trimestres 2017. © Eric Piermont / AFP

 

A périmètre et taux de change constants, le chiffre d’affaires du troisième trimestre 2017 de Bolloré est en progression de 5%, soit 5 177 millions d’euros. Ce chiffre inclut les 3 182 millions d’euros de Vivendi dans la même période.

Cette évolution, le Groupe français la justifie par les résultats satisfaisants enregistrés dans divers domaines d’activités dans lesquels il intervient. Il s’agit principalement de la croissance de 10 % de l’activité transport et logistique qui bénéficie de la hausse des taux de fret et des volumes, et des bonnes performances des terminaux portuaires notamment en Afrique. A cela s’ajoute la progression de 10 % de l’activité logistique pétrolière consécutive à l’augmentation des prix des produits pétroliers, ainsi que la progression des activités communication (+2 %) et la hausse du stockage d’électricité et solutions (+2 %).

Pour ses activités au Gabon, le Groupe Bolloré cite parmi les faits marquants, qui lui permettent d’espérer à davantage de bons résultats, l’inauguration le 14 octobre dernier du nouveau terminal polyvalent d’Owendo pour lequel le Groupe Bolloré et le Groupe Olam se sont associés pour le développement et l’exploitation. Dans le cadre de cet accord, STCG, filiale du Groupe Bolloré, déjà titulaire de la concession du terminal conteneurs existants, devient l’opérateur exclusif de l’activité conteneur sur ce nouveau port, tandis que le groupe Olam (Gsez-Ports) assurera la gestion du terminal conventionnel.

«Ces développements permettront d’accroître la capacité du port d’Owendo, et ainsi de répondre aux besoins de l’économie gabonaise pour les prochaines années», précise le communiqué du Groupe.