Une base de données en ligne de 92 espèces de plantes menacées au Gabon vient d’être réalisée par le WWF, le Missouri Botanical Garden (MBG) et la Fondation Prince Albert II de Monaco, dans le cadre du projet de développement de l’approche Haute valeur de conservation (HVC) pour la flore et la végétation au Gabon.

Les plantes menacées du Gabon sur le site tropicos. © Gabonreview/(capture d’ écran)

 

Le Gabon vient de se doter d’une documentation virtuelle interactive de 92 espèces de plantes menacées sur son territoire. Cette base de données consultable sur un site Web dédié, la première dans le Bassin du Congo, intervient dans le cadre du projet de développement de l’approche Haute valeur de conservation pour la flore et la végétation au Gabon. Le projet est financé par la Fondation Prince Albert II de Monaco, le Missouri Botanical Garden et le WWF Gabon.

Cette plate-forme bilingue (Français-Anglais) a pour objectif de fournir à tous les intervenants utilisant le concept HVC, ou nécessitant l’identification et la connaissance d’espèces menacées pour développer leurs projets, des informations sur les espèces végétales menacées présentes au Gabon. «Plus spécifiquement, pour chaque espèce, il fournit une brève description, documente leur phénologie, leur distribution et leur habitat, propose son statut de conservation préliminaire selon les critères de la liste Rouge de l’UICN et cite la littérature principale associée à cette espèce. Des photos des plantes vivantes et/ou des scans d’échantillons d’herbier de référence enrichissent ces données, ainsi qu’une carte de distribution des spécimens connus», indique WWF Gabon.

La flore gabonaise apparaît comme exceptionnellement riche, mais elle demeure insuffisamment documentée. L’inventaire actuellement réalisé révèle 5400 espèces végétales recensées dont près de 650 endémiques. À ce jour, 47 espèces sont classées HCV1 dans le Bas Ogooué et 15 espèces classées HVC1 dans l’Ivindo notamment. Au total, 92 espèces sont évaluées sur le site et sont documentées de façon complète.

«Le travail d’identification des espèces menacées continue. Une récente évaluation préliminaire fait état de 1400 espèces potentiellement menacées à l’échelle du Gabon», assure le responsable des affaires et de la biodiversité WWF Gabon, Eugène Ndong Ndoutoume.

L’outil Haute valeur pour la conservation a été développé pour soutenir la gestion durable des forêts par le Forest stewardship council (FSC) et adopté par la certification d’huile de palme (Roundtable on Sustainable Palm Oil – RSPO). Il se décline en six types d’HVC.