La Banque gabonaise et française pour l’investissement (BGFI-Bank) et la PME gabonaise E-doley comparaîtront le 22 novembre 2018, devant le tribunal de commerce de Paris.

L’affaire opposant la BGFIBank et E-doley sera traitée dans ce tribunal. © D.R

 

Après les tentatives d’accord à l’amiable, c’est désormais devant le tribunal de commerce de Paris que l’affaire opposant BGFI-Bank et l’entreprise E-doley Finance sera réglée.

Selon l’hebdomadaire panafricain, Jeune Afrique, BGFIBank Holding Corporation SA et BGFIBank Gabon SA ont été assignées à comparaître le 22 novembre 2018, devant le tribunal de commerce de Paris, à la suite de la plainte déposée par e-Doley Finance.

La PME gabonaise reproche à BGFIBank d’avoir exploité sans son accord, «sa technologie brevetée» pour mettre en place en 2015, une solution mobile calquée sur «e-DoleyCash by BGFIBank». La Start up dirigée par Ernest Akendengue Tewelyo réclame plus de 4,5 milliards de francs (7 millions d’euros) de réparation à BGFIBank, au titre du préjudice moral et financier.