La Commission des forêts d’Afrique centrale (Comifac) se réunit, du 10 au 12 mai courant, dans la capitale de République démocratique du Congo.

Les forêts du Bassin du Congo. © D.R.

Les forêts du Bassin du Congo. © D.R.

 

La Commission des forêts d’Afrique centrale (Comifac)  est réunie en session extraordinaire à Kinshasa. Elle doit décider, d’une part, des modalités opérationnelles de mise en œuvre des décisions de la Cop21 et, d’autre part, des orientations relatives à certains sujets prioritaires pour la vie de cette institution en pleine «déchéance».

Cette rencontre, qui se tient sur deux jours, prévoit deux segments : celui des experts et son pendant ministériel. Regroupant les coordonnateurs nationaux de la Comifac, les représentants du groupe de travail climat, les représentants des institutions et programmes sous-régionaux et des partenaires au développement, le segment technique est chargé de décrypter tous les problèmes annoncés. A l’issue des travaux, des propositions concrètes doivent être faites aux ministres. Le segment ministériel se réunira ensuite pour examiner les propositions des experts.

En marge de ces rencontres, le Partenariat pour les forêts du Bassin du Congo (PFBC) échangera avec certaines organisations de la société civile œuvrant dans les domaines de la forêt et de l’environnement.