Galvanisé par les appréciations de la directrice des opérations de la Banque mondiale, le ministre de l’Economie Jean-Marie Ogandaga estime que le Gabon fait partie des meilleurs pays à qui l’institution financière apporte son soutien.

Pour Jean-Marie Ogandaga, ministre de l’Economie, le Gabon est un des meilleurs partenaires de la Banque mondiale en Afrique centrale. © Gabonreview

 

En visite de travail actuellement au Gabon, où elle a rencontré le ministre de l’Economie et celui en charge de la Formation professionnelle, Elisabeth Huybens a jugé satisfaisant l’état d’avancement du programme d’appui de la Banque mondiale au Gabon.

«Nous voyons des résultats qui sont encourageants, notamment dans le sens du développement de l’agriculture et du secteur numérique. Le Gabon a quand même fait pas mal de progrès, déjà par le passé, mais qui commence aujourd’hui à montrer des résultats», s’est exprimée, mercredi 22 août, la directrice des opérations de la Banque mondiale. Il n’en fallait pas plus pour susciter chez l’un de ses hôtes, Jean-Marie Ogandaga, une fierté qu’il a eu du mal à dissimuler.

Content de l’appréciation de la représentante de la Banque mondiale, le ministre de l’Economie a présenté le Gabon comme l’un des meilleurs pays à qui l’institution financière apporte son soutien.

«Nous n’avons pas la prétention d’être le très bon élève de la classe, mais nous faisons partie des bons élèves. Et comme la perfection n’est pas de ce monde, nous tendons à être le très bon élève de la sous-région de l’Afrique centrale. C’est d’ailleurs pour cela que notre coopération avec la Banque mondiale va au-delà d’une coopération simple. C’est même une osmose, parce que la Banque mondiale nous assiste et nous rappelle à chaque fois ce que les populations attendent de nous», a déclaré Jean-Marie Ogandaga.