Le baccalauréat session 2017 a débuté le 18 juillet dans tous les centres d’examens du pays, avec l’épreuve écrite d’éducation physique et sportive (EPS) dans toutes les séries.

© D.R.

 

Prévu s’achever le 5 août prochain, le baccalauréat 2017 a débuté le 18 juillet sur l’ensemble du territoire national. L’examen a commencé par les épreuves écrites d’éducation physique et sportive pour les candidats n’ayant pas été évalués lors des épreuves pratiques, pour incapacité physique.

Au centre du Lycée Nelson Mandela, 40 candidats de séries A2 et C ont planché sur les épreuves écrites de 2 heures d’EPS dès 7 heures. Selon le président du centre, «588 candidats dont 286 en série A2 et 302 en série C passent leur examen au centre Nelson Mandela», a expliqué Daniel Mapangou Mapangou.

Les épreuves écrites se poursuivront le 19 juillet avec la philosophie, le français, les mathématiques en ce qui concerne A2. Ensuite suivront les épreuves de français, histoire, géographie, physique et chimie, pour la série C, avant l’intervention de l’épreuve orale.

«Les épreuves se déroulent sereinement. Aucun incident majeur n’a été constaté jusqu’ici. Il y a près de 20 salles de classes aménagées pour recevoir 29 candidats chacune. Les 77 examinateurs affectés pour le centre Nelson Mandela sont tous présents», a rassuré Daniel Mapangou Mapangou.

Même sérénité au Lycée national Léon Mba où 900 candidats de série B venant des divers établissements de Libreville passent leur examen. Selon la présidente de ce centre, «38 candidats ont passé l’épreuve écrite d’éducation sportive, le 18 juillet dès 7h 30 minutes», a expliqué Nicole Zue Obame. «Ils plancheront le lendemain sur les épreuves de sciences économiques, mathématiques, philosophie, français et histoire géographie», a-t-elle poursuivi.

A en croire Nicole Zue Obame, les épreuves se déroulent «dans le calme au centre du Lycée national Léon Mba. Toutes les dispositions sécuritaires ont été prises. Aucun incident n’a été observé. Les 28 salles de classes aménagées pour accueillir 30 candidats chacune sont prêtes. En ce qui concerne les examinateurs, près de 100 sont affectés au centre national Léon Mba. Ceux-ci seront convoqués au fur et à mesure que les épreuves se poursuivent», a-t-elle rassuré. Pour la session 2017, 21693 candidats passent l’examen dans 28 centres d’examens sur l’ensemble du territoire national. Les premières délibérations interviendront le 29 juillet.

Auteur: Jean-Thimothé Kanganga