Le tournoi de basket-ball consacré aux jeunes apprenants de Libreville et des communes environnantes a accueilli dans ses espaces, le 15 avril 2017, les jeunes entrepreneurs nationaux comme modèle d’audace pour ses pensionnaires.

Photo de famille des promoteurs, pensionnaires de Bac League 2017 et le ministre de la Jeunesse et des Sport, Nicoles Assele. © Gabonreview

 

Une rencontre entre LTC Team et Jobs team. ©Gabonreview

A l’occasion de sa troisième journée de saison (2016-2017), le tournoi de basket-ball dénommé «Bac League» a offert le 15 avril 2017, une visibilité sur ses installations du lycée national Léon Mba, à plusieurs jeunes TPE (très petites entreprises) locales, présentées comme des modèles d’audace et d’inspiration pour ses jeunes pousses du ballon orange.

«Dans le cadre de la troisième journée de la Bac League 2017, nous avons tenu à innover en offrant la possibilité aux jeunes TPE qui peuvent se démarquer et inspirer les 150 jeunes que nous accompagnons dans le cadre de la Bac League, d’exposer leurs produits et de témoigner de leurs expériences d’entrepreneurs à ces futurs leaders africains», a expliqué le président de l’association Basket ball Academy Club, Willy Conrad Asseko.

Le coach de basket-ball et expert NBA Joe Touomou, enseignant quelques pratiques aux pensionnaires de la Bac league 2017. © Gabonreview

Outre la promotion de jeunes entrepreneurs et la sensibilisation des pensionnaires de la Bac League, l’après-midi du 15 avril dernier a également permis à la saison 2016-2017, d’évoluer d’une journée avec les 11 rencontres disputées entre les 12 équipes engagées dans la compétition, (Moov Team, ESTTM Team, Canal+ Team, LTC Team, Sprite Team, Urban FM Team, Chauncey Team, BET 241 Team, OIF Team, Total marketing Gabon Team, Express team et Prestij’hair Team).

Cette initiative qui vise à promouvoir la pratique du basket-ball chez les plus jeunes, susciter des vocations et créer une plateforme d’échange a été saluée et encouragée par la ministre de la Jeunesse et des Sport, Nicole Asselé qui a mis à profit son après-midi du samedi pour aller personnellement encourager les promoteurs et les participants à ce challenge. «Pour moi la formation est la base de tout en matière de sport. Et cette initiative est à encourager. Un enfant doit s’identifier à un adulte et ici, ils s’identifient aux entrepreneurs, c’est une très bonne initiative», a-t-elle déclaré.

Lancé le 25 février dernier, la saison se poursuivra jusqu’au 3 juin prochain sur les installations du séminaire Daniel Brottier d’Agondjé.