Le directeur général de la Caisse de stabilisation et de péréquation (Caistab), Ismaël Ondias Souna, a lancé le 22 septembre 2018 à Franceville le programme «Actiongaz». 300 jeunes sont concernés par ce plan d’autonomisation étalé sur deux ans.

Lancement du programme national «Actiongaz» destiné à autonomiser 300 jeunes sur une période de 2 ans, par le directeur général de la Caistab, Ismaël Ondias Souna. © D.R.

 

Lancement du programme national «Actiongaz» destiné à autonomiser 300 jeunes sur une période de 2 ans. © D.R.

Après le programme Jeunes entrepreneurs café/cacao (Jecca), actuellement dans sa deuxième phase, la Caisse de stabilisation et de péréquation propose «Actiongaz». C’est le second levier du programme d’autonomisation de la jeunesse mis en place par la Caistab pour lutter contre le chômage et la précarité en milieu rural.

Lancé officiellement le 22 septembre à Franceville, dans la capitale provinciale du Haut-Ogooué, «Actiongaz» se définit comme un programme d’activité génératrice de revenus, à travers un réseau de points de vente de bouteilles de gaz butane. 300 jeunes de la province sont concernés par ce plan d’autonomisation étalé sur deux ans qui s’étendra sur l’ensemble du pays.

«Actiongaz permettra ainsi aux populations d’acheter la bouteille de gaz au prix homologué, peu importe leur situation géographique, et aux bénéficiaires de ce programme de bénéficier d’un métier et d’un revenu mensuel estimé à 120 milles francs CFA minimum», a déclaré Ismaël Ondias Souna.

Selon le patron de la Caistab, «à travers le programme Actiongaz, la Caistab répond à l’appel du gouvernement sur sa politique d’aménagement du territoire, de lutte contre le chômage en zone rurale et de développement de l’entreprenariat des jeunes gabonais».

Si l’autonomisation des jeunes constitue l’objectif principal de ce programme, l’une de ses ambitions est d’étendre le système de péréquation du gaz butane dans les zones reculées, très peu approvisionnées pour diverses raisons. La Caistab est convaincu que l’extension du réseau de revendeurs de gaz butane dans l’arrière-pays permettra d’harmoniser le prix de vente du gaz butane dans les provinces et  aux populations rurales d’accéder à ce produit. Actiongaz sera déployé d’ici peu dans les provinces de l’Ogooué-Lolo, l’Ogooué-Maritime et l’Estuaire.