121 femmes du 2e arrondissement de la commune d’Akanda formées à la gestion de base des Activités génératrices de revenus (AGR) ont reçu le 19 octobre, des certificats devant leur permettre de bénéficier de financement auprès d’un établissement de micro-crédits.

121 femmes du 2e arrondissement de la commune d’Akanda formées à la gestion de base des activités génératrices de revenues (AGR). © D.R.

 

Le directeur général du Fonds national d’aide sociale (FNAS), Hermann Kamonomono, a remis à 121 femmes du 2e arrondissement de la commune d’Akanda, le 19 octobre, les attestations de formation à la gestion de base des activités génératrices de revenus (AGR).

Initiée par l’association Défis de femmes, cette formation était axée autour de plusieurs modules dont «comment gérer une association, coopérative, comment gérer un projet d’activité génératrice de revenus, les mécanismes de financement des AGR par le FNAS, comment gérer la petite comptabilité du projet».

Il s’agissait de donner aux bénéficiaires de la formation, les moyens de participer pleinement à la vie économique dans tous les secteurs, afin d’édifier des économies solides, d’améliorer la qualité de vie des familles et des communautés.

Ces attestations permettront aux impétrants de bénéficier d’un financement auprès d’un établissement de micro-crédit. «Soyez endurants et conséquents, aucune entreprise humaine n’est facile. Soyez pour ceux qui hésitent encore à essayer, des exemples à suivre, des modèles. Ayez-foi en vous-mêmes», a exhorté le directeur général du FNAS.

Selon Hermann Kamonomono, cette collaboration entre le FNAS et les élus locaux contribue à l’autonomisation socio-économique de la femme, via le renforcement des capacités et l’acquisition de techniques préalables à la pérennisation des projets économiques développés.

Depuis le démarrage des sessions de formation lancées en avril 2016, 2866 personnes y ont pris part et les femmes représentent 80% des effectifs formés.