Destiné à favoriser l’éclosion de la recherche scientifique et promouvoir les productions scientifiques, l’appel d’offres 2019-2021 de l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) a été lancé le 15 février à Libreville.

Le responsable du campus numérique de la Francophonie de Libreville, Joseph Indjendje lors de la présentation de l’appel d’offres, le 15 février 2018. © Gabonreview

 

L’Agence universitaire de la francophonie (AUF) a lancé son appel d’offres 2019-2021 sur la recherche scientifique, le 15 février à Libreville. Selon le responsable du campus numérique francophonie de Libreville, cet appel d’offres est destiné «aux enseignants chercheurs des établissements supérieurs partenaires, et aux autres scientifiques de l’espace francophone».

En effet, a affirmé Joseph Indjendje, l’appel d’offres 2019-2021 a pour vocation de «structurer la recherche scientifique, l’innovation et des dispositifs pouvant inciter à la recherche». Financé à hauteur de près de 33 millions de francs CFA, l’appel d’offres est reparti en de deux volets. Le premier concerne l’appui aux équipes de recherche. Le deuxième volet concerne, quant à lui, l’aide à la structuration de la recherche. Les premières candidatures ou projets seront connus le 5 avril prochain. En marge de la présentation de l’appel d’offres 2019-2021, le responsable du campus numérique de Libreville a présenté les projets «Ma thèse en 180 secondes» et l’«IDneuf».

Prévu le 6 juin à Libreville, «Ma thèse en 180 secondes» est un concours destiné aux doctorants ou nouveaux docteurs. Il s’agit notamment de présenter et convaincre un jury sur la pertinence d’un projet en 180 secondes, soit trois minutes. L’IDneuf, pour sa part, est un méta portail mis en ligne par l’AUF en vue de faciliter l’émergence des productions scientifiques.

Auteur: Jean-Thimothé Kanganga