La demande de démission du gouvernement et la dissolution de l’Assemblée nationale ont donné des idées aux internautes gabonais, qui s’amusent de la sortie, hier, de la Cour constitutionnelle.

L’Assemblée nationale, une «chambre à louer» ! © Facebook

 

Pour avoir échoué à organiser les élections législatives dans les délais, Marie-Madeleine Mborantsuo a demandé, lundi 30 avril, la démission du gouvernement. La présidente de la Cour constitutionnelle a annoncé par la même occasion la dissolution de l’Assemblée nationale, transférant du même coup ses prérogatives au Sénat. Ces dernières heures, sur les réseaux sociaux le sujet est fortement commenté, voire moqué par des internautes. Florilège.

L’Assemblée nationale, une «chambre à louer» !

© Facebook/Gabonreview

Une photographie du palais Léon Mba, siège de l’institution, est présentée comme un bien immobilier libre de toute location. Le descriptif du lieu ne manque pas de susciter de l’attrait.

Ceux qui se proposent et proposent des personnes à des postes

© Facebook/Gabonreview

Si elle est vivement demandée par certains, la démission inévitable du Premier ministre Emmanuel Issoze Ngondet suscite des vocations auprès des internautes qui se verraient bien à sa place, quand d’autres proposent déjà qu’une femme le remplace pour coller avec la Décennie de la femme.

Ceux qui proposent d’en profiter pour régler certains manquements dans les gouvernements précédents

© Facebook/Gabonreview

Ceux qui souhaitent avoir une cheffe du gouvernement

© Facebook/Gabonreview

A côté de ceux qui invitent les autorités à faire confiance aux femmes pour le poste de Premier ministre, un nombre d’internautes souhaitent voir dans le prochain gouvernement plus de jeunes et une plus grande intégration des attentes de cette partie de la population.