En prélude à sa prochaine exposition en novembre prochain à Libreville, l’artiste peintre a pris part au Salon d’art contemporain d’artistes africains à Paris (France), la semaine écoulée.

Patrick Louembet (2e en partant de la gauche) devant ses tableaux au Salon d'art contemporain d'artistes africains. © D.R.

Patrick Louembet (2e en partant de la gauche) devant ses tableaux au Salon d’art contemporain d’artistes africains. © D.R.

 

Créé dans l’objectif de mettre en relation les différents acteurs du secteur culturel africain et les décideurs économiques de divers pays, le Salon d’art contemporain d’artistes africains a réuni cette année de nombreux artistes venus du Sénégal, du Congo, du Cameroun ainsi que plusieurs représentants d’entreprises. Si les organisateurs ont indiqué que ce salon est une stratégie pour permettre aux différents artistes invités de trouver des sponsors, pour Patrick Louembet, l’occasion n’a été que trop belle pour faire découvrir ses tableaux au public venu nombreux lors des expositions organisées du 15 au 18 octobre dernier à Paris (France). «Le Salon d’art contemporain d’artistes africains m’a permis d’abord de commencer une carrière artistique sur le plan international, au-delà du continent, de mesurer les grands enjeux de l’art contemporain pour les africains, d’échanger avec les cinquante participants que nous étions sur les nouvelles techniques de travail, une sorte de renforcement de capacité. Enfin d’anticiper sur les mutations dans le monde de la création», a confié le jeune peintre, qui a annoncé sa prochaine sortie pour le mois de novembre prochain à Libreville.

De leur côté, les organisateurs ont présenté le salon comme un lieu d’expression à part entière, visant à «donner la parole aux artistes, aux organismes qui œuvrent pour le développement de l’art contemporain, de sensibiliser les visiteurs, et de rendre l’art ainsi que la culture africaine accessible à tous, tout en permettant à des artistes émergeants d’être visibles du grand public et des professionnels».