La ministre en charge de l’Artisanat a réceptionné, le 13 août à Libreville, l’étude de faisabilité sur la création d’une chambre des métiers de l’Artisanat au Gabon.

Le ministre de l’Artisanat Carmen Ndaot recevant des mains de Muriel Soret, chargée d’affaires à l’ambassade de France au Gabon, le document sur l’étude de faisabilité sur la création de la chambre des métiers de l’artisanat, le 13 août 2018. © Gabonreview

 

La création d’une chambre des métiers de l’Artisanat au Gabon est en bonne voie. Le 13 août à Libreville, la ministre en charge de l’Artisanat, Carmen Ndaot, a réceptionné des mains du chargé d’affaires de l’ambassade de France au Gabon, l’étude de faisabilité réalisée sur la création de cette structure.

Menée en mai 2017 et juin 2018, l’étude découle d’un partenariat noué entre l’Assemblée permanente des chambres de métiers de l’Artisanat (APCMA), le ministère des PME, avec l’appui de l’ambassade de France. Ce travail en amont doit aboutir à la création de cette chambre, dont l’objectif est de restructurer le secteur de l’artisanat au Gabon.

Selon le chargé d’affaires de l’ambassade de France au Gabon, l’étude de faisabilité s’articule autour des conclusions de deux grandes missions réalisées sur le terrain par la chambre des métiers de France et celle du Burkina-Faso. «Ces missions ont permis d’avoir une vue globale du fonctionnement de l’artisanat au Gabon», a affirmé Muriel Soret.

La ministre de l’Artisanat, quant à elle, s’est félicitée de ce que le Gabon disposera dans les prochains mois, d’«un cadre de renforcement et de valorisation de l’identité du secteur des métiers de l’artisanat, à travers la mise en place de la chambre des métiers». Pour Carmen Ndaot, «la création de cette chambre entend être appuyée par la promulgation, dans les prochains jours, de la loi d’orientation sur l’artisanat qui avait été adoptée au sénat».

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga