Dans le cadre de la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD) au Gabon, le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), à travers son programme «Art Gold Gabon», a appuyé le Gabon pour se doter de plusieurs infrastructures d’accès à la santé. 

Le dispensaire de Kougouleu, financé par le PNUD dans le cadre du programme Art Gold Gabon. © union.sonapresse

 

Dispositif de coopération entre le Gabon et l’institution onusienne, le programme d’Appui aux réseaux territoriaux pour la gouvernance locale et le développement  du Gabon (Art Gold Gabon) vise à aider, à trouver, voire à apporter des solutions idoines pour compléter les politiques publiques. Objectif : aider à mettre un terme ou à réduire considérablement la pauvreté, à lutter contre les inégalités et les injustices, entre autres.

En cela, des actions spécifiques sont mises en œuvre par le programme, constitaent une réponse appropriée pour l’atteinte de l’ODD 3 : Permettre à tous de vivre en bonne santé et promouvoir le bien-être de tous à tout âge.

Dans son action, le PNUD à travers Art Gold a donc aidé à la réfection, à la construction de centres santé, de dispensaires dans de nombreuses localités du pays. La province du Woleu-Ntem, avec le village Tho’o Effack, par exemple, a bénéficié de plusieurs structures sanitaires bâties grâce aux financements de ce programme. «Cet édifice est la bienvenue pour notre village», a déclaré une patiente assurant que cette structure permet d’alléger les souffrances des gens de son patelin.

© Gabonreview

Avant la construction de ces bâtisses, à Tho’o Effack, comme à  Kougouleu dans la province de l’Estuaire où une structure similaire a été édifiée, les populations n’avaient d’autre choix que de se rendre à plusieurs dizaines voire centaines de kilomètres de chez eux pour bénéficier des premiers soins. «C’est une aubaine pour nos populations et celles des environs», a déclaré Anselme Eboyi, l’infirmière du dispensaire de Kougouleu. «Il fallait parcourir des kilomètres pour se rendre à Ntoum pour se soigner. Il y a des mamans qui n’avaient pas assez d’argent de transport. Depuis qu’il y a ce dispensaire, tout va mieux», a apprécié le major Andeme Aubiang.

En dépit des incroyables progrès réalisés dans le domaine de la santé, plus de 6 millions d’enfants décèdent encore avant leur cinquième anniversaire chaque année. De même, chaque jour, des centaines de femmes meurent pendant leur grossesse ou du fait de complications liées à l’accouchement.  L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) indique que dans les régions en voie de développement, seuls 56 % des accouchements en zone rurale sont assistés par un professionnel compétent.

«Ces morts peuvent être évitées grâce à la prévention et au traitement, à l’éducation, aux campagnes d’immunisation et aux soins médicaux en matière de sexualité et de procréation», souligne l’OMS. Les Objectifs de développement durable, avec des programmes tels qu’Art Gold Gabon, s’engagent ainsi à enrayer l’épidémie de sida, la tuberculose, le paludisme et d’autres maladies transmissibles d’ici 2030. Le but visé est que chacun dispose d’une couverture maladie universelle et ait accès à des vaccins et médicaments sûrs et efficaces.