Quelques jours après l’obtention de sa ceinture WBC Francophone des lourds-légers, Taylor Mabika a rencontré le ministre du Travail, le 18 juin à Libreville. Un échange à l’issue duquel Arnaud Engandji a promis entamer certaines démarches en vue de soutenir davantage le boxeur.

Nouveau champion WBC Francophone des lourds-légers, Taylor Mabika a présentant sa ceinture au ministre du Travail Arnaud Engandji, le 18 juin à Libreville. © Gabonreview

 

Nouveau champion WBC Francophone des lourds-légers, Taylor Mabika a présenté sa ceinture au ministre du Travail, le 18 juin à Libreville. Une action loin d’être anodine tant le membre du gouvernement, anciennement directeur général de Gabon Oil Company (GOC), a toujours soutenu le pugiliste gabonais.

«Ma présence ici consiste à faire le bon retour des choses. J’ai été énormément soutenu par le ministre dans le cadre de ma préparation. C’est dans l’ordre naturel des choses de venir lui présenter le fruit de son soutien», a déclaré Taylor Mabika, qui a conquis sa ceinture le 8 juin à Libreville, en disposant aux points de l’Albanais Nuri Sefri. Dans le cadre de l’échange avec Arnaud Engandji, Taylor Mabika s’est dit satisfait. D’autant qu’il a reçu certaines garanties du ministre du Travail.

«Parmi celles-ci, la promesse du ministre de poursuivre son soutien. Car la route est encore longue en ce qui concerne la suite de ma carrière», a confié le boxeur. Ce qu’a confirmé le ministre du Travail. «Au niveau où est parvenu Taylor Mabika, nous entrons dans les choses sérieuses. Et nous ne nous arrêterons pas en si bon chemin : nous allons faire un ensemble de démarches vis-à-vis de certaines autorités pour que l’on puisse reconnaître en lui le champion national qu’il est. Et voir à quel niveau l’Etat et les entreprises peuvent l’accompagner», a déclaré Arnaud Engandji.

Ce dernier s’est également réjoui de la marque de reconnaissance de Taylor Mabika. «Je suis très flatté de constater que les efforts consentis, dans mes fonctions de directeur général de GOC, ont porté des fruits. Et que celui qui a bénéficié de l’accompagnement se souvient quand même de notre personne. Car nous n’avons rien fait, tout le mérite revient à Taylor Mabika», a souligné le membre du gouvernement.

Arnaud Engandji a par ailleurs anticipé toute interprétation qui découlerait du passage du boxeur à son cabinet. «C’est un sportif discipliné. Il a commencé cette série de visites chez le ministre des Sports, qu’il a rencontré le week-end dernier. Il tenait simplement, par pure courtoisie, à présenter à son frère qui l’a accompagné, le fruit de ce soutien», a conclu le ministre du Travail.