Le Syndicat de l’éducation nationale (Séna) organise du 27 au 29 décembre à Libreville-Est, un atelier sur la pratique de l’Approche par les compétences de base (APC) au primaire. Cette initiative est destinée au renforcement des capacités de ses membres.

Lancement de l’atelier sur la pratique de l’Approche par les compétences de base (APC) au primaire et son appropriation le 27 décembre 2017. © Gabonreview

 

Le chef de la circonscription scolaire de Libreville, Zola Koumba, a ouvert le 27 décembre, en présence de ses homologues et du secrétaire général du Séna, Fridolin Mvé Messa, l’atelier de formation sur la pratique de l’Approche par les compétences de base (APC) au primaire.

Pendant soixante-douze heures, les participants devront à travers des ateliers d’appropriation de l’APC, d’élaboration des situations-problèmes et d’implémentation de ce programme d’étude, développer et/ou identifier davantage de stratégies pour une meilleure utilisation des guides et des cahiers de situation.

Les participants à l’atelier sur la pratique de l’Approche par les compétences de base (APC) au primaire et son appropriation le 27 décembre 2017. © Gabonreview

«Réfléchir sur les stratégies d’utilisation des guides et des cahiers de situation, c’est contribuer à l’amélioration des résultats scolaires des élèves via l’amélioration des performances professionnelles des enseignants en matière d’APC » a déclaré le secrétaire général du Séna.

Si cette approche pédagogique offre de meilleurs rendements en termes d’assimilation de connaissances par les élèves, «les enseignants ne peuvent faire de miracle dans un contexte d’effectif qui ne permet pas une mise en œuvre aisée des pratiques recommandées par l’approche», a regretté Fridolin Mvé Messa.

En effet, l’utilisation des guides et des cahiers de situation par les enseignants est souvent citée par les pionniers de ce programme comme un point central de la réussite scolaire. Si les enseignants gabonais affirment pratiquer les prescriptions nationales en la matière, à travers une adhésion affirmée aux principes de l’APC, l’exploitation des guides et des cahiers de situation doit être améliorée dans le contexte scolaire gabonais.

En effet, «davantage de moyens humains et matériels doivent être mis sur les formations initiale et continue, ainsi que sur la mise à disposition des enseignants des documents cibles, et ce, aussi bien en milieu urbain que rural. Comment en effet penser pratiquer l’APC sans documents cibles ? Ni l’ingéniosité, ni le dévouement de l’enseignant ne peuvent permettre cela», a estimé secrétaire général du Séna.

Tout en exhortant les bénéficiaires à partager leurs acquis avec leurs collègues, Fridolin Mve Messa a assuré que cette série de formation sera également organisée au bénéfice des enseignants de l’intérieur pays.