Avant la fin janvier 2018, l’Agence nationale de promotion des investissements (ANPI) sera dans ses nouveaux locaux au centre-ville de Libreville. C’est le sens de la visite effectuée le 20 décembre par le ministre de la Promotion des investissements, Madeleine Berre, pour s’enquérir de l’avancement des travaux.

Madeleine Berre, Irène Lindzondzo, Nina Alida Abouna, Liban Soléman, lors de la visite des nouveaux locaux de l’ANPI, le 20 décembre 2017 à Libreville. © Gabonreview

 

Instantanés de la visite des locaux de l’ANPI. © Gabonreview

En prélude à l’ouverture officielle du guichet de l’ANPI-Gabon en janvier 2018, le ministre de la Promotion des investissements, Madeleine Berre, a visité les locaux devant abriter les services de cette structure.

Accompagnée du ministre délégué, Irène Lindzondzo, Madeleine Berre a été conduite dans les «dédales» de la future ANPI par la directrice générale de cette Agence, Nina Alida Abouna, en présence du président du conseil d’administration de l’ANPI Liban Soleman. Objectif : s’imprégner de l’avancement des travaux en phase de finition et s’assurer que les délais de livraison seront respectés. Cette phase de pré-réception précède celle de la mise en place du guichet qui devrait permettre d’arrimer la structure aux standards et meilleurs pratiques en matière de promotion des investissements et de facilitation dans la création d’entreprises et de développement des affaires.

Cette pré-réception était une «une grande satisfaction». «D’ici une quinzaine de jours ou quelques semaines au plus tard, nous pourrons lancer ce guichet qui permettra d’être un outil d’attractivité et d’accélération des formalités, non seulement de la création d’une entreprise en 48 heures tels que l’exigent les textes, mais également offrir aux investisseurs l’ensemble des informations liées aux investissements qu’ils viennent effectuer dans notre pays», a déclaré Madeleine Berre.

Jusqu’à présent, il fallait se rendre dans des centres éparpillés dans la ville pour procéder aux démarches de création d’entreprise ou de recherche d’informations. «Ce qui fragilisait l’efficacité de notre action», a précisé le ministre de la Promotion des investissements. «Le fait d’avoir un centre avec rez-de-chaussée et une mezzanine dédiés à la présence de plusieurs administrations est une avancée qui ne se lit pas simplement en termes de livraison des travaux. Nous avons également le décret qui va formaliser l’effectivité de l’autonomie de ce guichet qui va être une sorte de concentration d’administrations consacrées à l’accomplissement des formalités», a renchéri le membre du gouvernement.

Avec l’ouverture du «One stop shot», les investisseurs auront un seul lieu où ils pourront avoir toutes les informations liées au secteur dans lequel ils voudraient investir. Autre innovation, la création de bureaux-pays ou desks-pays. Ceux-ci vont permettre à l’ANPI de renseigner spécifiquement un investisseur. Il pourrait ainsi être «édifié sur la culture gabonaise, la manière dont les Gabonais se comportent dans l’administration, mais aussi les lois et règlements de notre pays». «Cela peut être le cas de l’environnement, du forestier ou de la sécurité sociale. Nous souhaitons accompagner ces investisseurs parce qu’ils viennent chez nous pour longtemps», a poursuivi Madeleine Berre. Etalés sur une surface de 2000m2 ces nouveaux locaux sont situés en plein centre-ville de la capitale.