Au cours d’une conférence de presse tenue le 11 août à Libreville, la confédération syndicale Dynamique unitaire a fait le point sur les violations de droits des travailleurs et des droits humains ayant émaillé l’année, avant de se prononcer sur le bilan de l’année scolaire 2016-2017.

Les membres de Dynamique unitaire autour du président, Jean Rémy Yama, Libreville le 11 aout 2017. © Gabonreview

 

Cinq jours après la publication des résultats des examens, Dynamique unitaire a dressé le bilan de l’activité Syndicale de l’année. A la faveur d’une conférence de presse tenue le 11 aout à Libreville, la confédération syndicale s’est notamment prononcée sur les violations des droits des travailleurs avant d’apprécier l’année scolaire 2016-2017.

Au sujet des violations des droits humains, Dynamique unitaire a relevé entre autres, «l’arrestation et l’incarcération des syndicalistes Cyprien Moungouli et Marcel Libama ; membres de la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (Conasysed)».

Dynamique unitaire a également relevé « la traduction en conseil de discipline des enseignants membres de la Conasysed pour motif de grève à partir du 1er août ».

Elle a aussi noté « la séquestration des droits des déflatés de la CNSS depuis le 20 septembre 2013 ». Pour le président de Dynamique unitaire, « à travers ces différentes violations des droits des travailleurs, le gouvernement manifeste son mépris vis à vis des travailleurs », a déclaré Jean Rémy Yama. Par la même occasion, il a condamné « l’escalade répressive des autorités gabonaises contre les syndicalistes et tous ceux qui défendent la justice sociale ».

En ce qui concerne le bilan de l’année scolaire, Dynamique unitaire a « marqué son étonnement et surtout son indignation par rapport au comportement du ministre de l’Education nationale qui fanfaronne dans les médias (…), jouissant et jubilant sur des résultats auxquels il ne croit pas », s’est indigné Jean Rémy Yama.

Pour cet enseignant, Dynamique unitaire « ne peut jubiler pour 14% de réussite au premier tour du baccalauréat et pour le miracle presque 100% au second tour de cet examen ».

Pour Dynamique unitaire, la réalité n’échappe à personne. « Les actuels examens nationaux, comme c’est le cas toutes ces dernières années, n’ont pas échappé à la traditionnelle sentence de ces perfides sorciers qui n’ont que pour seul plan la destruction de la République, par le sabotage de l’éducation(…) avec la complicité de la représentation de l’Unesco au Gabon ».

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga