Organisée en partenariat avec le Centre Gabon-Oregon, une journée de communication et de sensibilisation sur l’«urbanisme durable» s’est tenue le 09 juin sur le campus de l’Université Omar Bongo (UOB).

La scène d’une communication. © Gabonreview

La scène d’une communication. © Gabonreview

 

Initiée dans l’objectif de permettre aux étudiants de bénéficier de l’expérience de différents chercheurs, une journée consacrée à l’«urbanisme durable» a été organisée le 9 juin courant sur le campus de l’Université Omar Bongo (UOB) par le département de géographie, en partenariat avec le Centre Gabon-Oregon. «A travers le concept de l’urbanisme durable, nous avons voulu réunir deux mondes qui ne se ressemblent pas et se comprennent difficilement : celui de l’aménagement des espaces et celui de l’entreprise», a déclaré le chef du département de géographie, qui définit cette approche comme «un concept interdisciplinaire issu de «développement durable», qui a pour objet l’étude de l’espace terrestre qui est appréhendé par la géographie». Un concept qui, estime l’enseignant, apparaît de plus en plus comme une nécessité au Gabon, alors que plusieurs villes, à l’instar des plus importantes telles que Libreville et Port-Gentil, sont peu ou pas aménagées.

Francis Bivigou (en haut) et le chef du département de géographie lors de la cérémonie d’ouverture. © Gabonreview

Francis Bivigou (en haut) et le chef du département de géographie lors de la cérémonie d’ouverture. © Gabonreview

A cet effet, la journée à laquelle prenaient part de nombreux partenaires, à l’instar du Cenarest, l’Irsh, l’ANPN et l’ANGT, avait pour but de montrer les dommages environnementaux dus à l’urbanisation anarchique et à la propagation du fait industriel. Pour ce faire, en plus des stands tenus par certains partenaires, une dizaine de communications et une table-ronde ont eu lieu sur divers thèmes, notamment «Comment la forêt de Sibang est devenue une véritable poubelle ?» par l’Iphametra, le «Programme Arc émeraude» de l’ANPN, la croissance urbaine et les aires protégées à Libreville avec des chercheurs de l’UOB. La journée de l’urbanisme durable a également permis d’aborder d’autres sujets, à savoir : «Les forêts urbaines, un écosystème à conserver dans Libreville et ses environs», «La réhabilitation de la cathédrale Sainte-Marie : bilan, enjeux et perspectives pour le développement durable», «Héritage et transmission du patrimoine culturel ethnique au Gabon», «Quelle santé des populations pour un urbanisme durable ?», «Infrastructure, route et environnement», «Quel urbanisme pour demain au Gabon ?»

Si pour le directeur exécutif du Centre Gabon-Oregon, Francis Bivigou, l’initiative est apparue enrichissante pour les étudiants et chercheurs, qui ont bénéficié d’une plateforme d’échange et de partage d’expérience, le représentant du recteur de l’UOB, Serge Loungou, a salué le partenariat entre l’UOB et le Centre Gabon-Orégon. «Cette rencontre scientifique est la bienvenue pour notre université. Elle permet de prouver qu’au fond, l’UOB, ce n’est pas que les grèves d’enseignants ou des étudiants mais qu’il y a aussi au sein de celle-ci un volet consacré à la recherche et à l’étude», a-t-il déclaré.