Présent en Inde dans le cadre du sommet de l’Alliance solaire internationale (ASI), le président de la République en a profité pour s’entretenir, lundi 12 mars à New Delhi, avec le président-directeur général du groupe télécom Airtel, Sunil Bharti Mittal, puis avec des hommes d’affaires indiens auprès desquels il a vendu la destination Gabon pour leurs investissements. Ci-après la note d’audience de la direction de la Communication présidentielle.

Moment de l’audience avec le P-DG du groupe télécom Airtel, M. Sunil Bharti Mittal. © DCP-Gabon

 

New Delhi, le 12 mars 2018 – Le Président de la République, Son Excellence Ali Bongo Ondimba, s’est entretenu ce jour tour à tour avec le président-directeur général du groupe télécom Airtel, M. Sunil Bharti Mittal et des hommes d’affaires indiens.

Au cours de son audience avec le chef de l’Etat, M. Mittal a fait état de l’ambition du groupe de consolider son implantation et sa présence au Gabon à travers de nouveaux investissements. Dans cette perspective, le président-directeur général du groupe Airtel a sollicité l’appui des autorités gabonaises.

Par ailleurs, M. Mittal a assuré le Président de la République du soutien de son entreprise au programme de raccordement de tout le territoire national aux réseaux de communication et d’accès des populations gabonaises aux technologies de pointe.

Photo de famille avec le groupe d’hommes d’affaires indiens. © DCP-Gabon

Après son entretien avec M. Sunil Bharti Mittal, le chef de l’Etat a longuement échangé avec un groupe d’hommes d’affaires indiens afin de présenter les opportunités qu’offre notre pays notamment dans les secteurs du tourisme, des nouvelles technologies, du bois, des mines et de la transformation du minerai de manganèse.

«Nous voulons nouer des partenariats gagnant-gagnant. Ainsi, je vous encourage à venir investir au Gabon. Car, vos investissements contribueront au développement de mon pays et permettront ainsi d’améliorer les conditions de vie des Gabonaises et des Gabonais», a déclaré le Président Ali Bongo Ondimba.

La Communication présidentielle