Les États de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) ont parachevé le 3 août 2018, le processus de liquidation de la compagnie aérienne Air Cemac.

Air Cemac : Une compagnie mort-née. © D.R.

 

La compagnie aérienne Air Cemac envisagée par les États de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale, a fait long feu.

Confrontée aux difficultés de démarrage, cette compagnie est mise en liquidation. Les six Etats membres de la Cemac ont d’ailleurs abrogé tous les textes communautaires relatifs à ce projet.

Ce processus est lancé en application de la décision des conférences des chefs d’Etat du 6 mai 2015 à Libreville, au Gabon, et du 31 octobre 2017 à Ndjamena, au Tchad. Selon le site d’information, «Réussir business», les ministres des Transports agissant en qualité d’actionnaires, ont également décidé que les fonds constituant le boni de liquidation, arrêtés à la somme de 7,569 milliards de francs CFA au 25 juillet 2018, soient affectés à la Banque des États de l’Afrique centrale au guichet 1 du Fonds de développement communautaire.

Créée en 2001 par le Cameroun, la République du Congo, le Gabon, la Guinée Equatoriale, la République Centrafricaine et le Tchad, Air Cemac avait pour vocation de relier les capitales des six pays, puis une vingtaine de capitales africaines ainsi que six métropoles européennes, dont Paris et Bruxelles.