Le secrétaire général d’Héritage et Modernité (HM, opposition) s’indigne de la succession des attaques perpétrées contre des membres de l’opposition. Il appelle à la retenue pour prévenir d’éventuels contre-attaques.

Michel Menga met en garde les agresseurs des opposants.© D.R.

 

L’ancien ministre, membre de la coalition pour la nouvelle République se réclamant du camp de Jean Ping, a vivement réagi contre «les agressions» en cascade dont sont victimes les acteurs de son camp politique. Sur sa page facebook, Michel Menga qui, semble-t-il, connaît les agresseurs, souhaite que la bestialité que pourrait exprimer n’importe quel individu soit tenu en laisse pour préserver «notre vivre ensemble».

Des menaces à peine voilées qui en disent long sur les agissements que cela pourrait susciter en réaction. «Car le degré d’animosité et de haine induit par les actes criminels de ces derniers jours peut entrainer la rupture de la digue et permettre le déferlement de cet instinct animal que nous avons tous en partage. Et c’est le chaos…», a-t-il prévenu.

Après une attaque au cocktail molotov à son domicile, une semaine plus tôt, c’est le domicile du doyen Paul Malekou qui a été pris pour cible par les agresseurs, quelques jours plus tard. Une attaque qui est intervenue curieusement au lendemain des vitupérations d’un Malekou de la diaspora gabonaise en France, contre des membres du camp politique d’Ali Bongo. Dimanche 2 juillet, Pascal Oyougou, un autre acteur de la coalition, a de nouveau été victime d’une agression aux projectiles après une précédente, il y a quelques semaines.

Une succession d’actes de vandalismes traduisant fortement une instabilité dans le champ politique national. Les acteurs des camps opposés qui se livrent à un chassé-croisé d’invectives, déploient au fil des semaines des mécanismes qui frisent avec la barbarie.

Si Menga exhorte à la retenue, il semble bien conscient que les uns et les autres devraient tout mettre en œuvre pour ne pas s’approcher de la ligne rouge. Les implications étant difficiles à inventorier à l’avance, son poste porte indéniablement des germes de sagesse susceptible de prévenir l’innommable.

Auteur: Alain Mouanda