Plus d’un mois après l’avoir officiellement présenté aux médias, le ministre d’Etat en charge de la Culture et des Arts a, au cours d’une réunion lundi 26 mars avec son cabinet, précisé les contours de l’agenda culturel de l’année 2018. Des innovations sont à prévoir.

Alain-Claude Billie-By-Nze et ses collaborateurs ont lancé, le 26 mars, la première phase des préparatifs de la saison des festivals 2018. © Gabonreview

 

On en sait désormais un peu plus au sujet de l’agenda culturel de l’année courante. Présenté officiellement aux médias en février dernier, celui-ci a fait l’objet d’une réunion présidée par Alain-Claude Billie-By-Nze à son cabinet ce 26 mars à Libreville. Il s’est agi pour le ministre d’Etat en charge de la Culture et des Arts et ses collaborateurs de fixer les dates des différents évènements inscrits dans le cadre de l’organisation de la prochaine saison des festivals au Gabon.

Pour le membre du gouvernement, cette réunion préparatoire répond à «la volonté (des autorités) d’offrir des évènements culturels de qualité aux Gabonais, d’offrir aux acteurs de la culture gabonaises des plateformes d’expression, et afin de bâtir une industrie de la culture au Gabon».

Ainsi, comme initialement annoncé, la saison des festivals s’ouvrira avec la 2e édition de la Quinzaine du film amateur (Quifilma), du 16 au 23 juin 2018. Particularité : cette édition se déroulera à Port-Gentil et sera en hommage à Philippe Mory. L’événement coïncidera avec l’ouverture en juin de la salle Canal Olympia dans la capitale économique.

La Fête de la musique, souvent peu célébrée au Gabon, aura une tonalité particulière le 21 juin, avec la mise en lumière, à Libreville, des instruments traditionnels (balafon, cithare, percussions traditionnelles, fanfares, etc.). Au ministère de la Culture et des Arts où l’on dit s’appuyer sur l’Agence nationale de promotion artistique et culturelle (Anpac), on annonce, par exemple, la reprise de certains titres populaires nationaux et internationaux avec ces instruments ainsi que par des chorales.

Du 25 au 27 juin, interviendra la Fête des cultures, célébrée simultanément dans toutes les provinces du pays sous le thème «Identité culturelle et construction de la nation». Pour Alain-Claude Billie-By-Nze, cet événement vise à rassembler les cultures diverses autours d’un même lieu et à la même date. Le ministre d’Etat préconise par ailleurs que soient invitées les associations culturelles des communautés étrangères vivant au Gabon. Dans quelques jours, une réunion avec le ministre de l’Intérieur et ses collaborateurs devrait être organisée à cet effet.

Conçue dans l’«idée d’avoir un carnaval national pendant lequel le public, initié ou non, fera la promotion des différents masques du Gabon en les portant sur eux», «La nuit des masques» aura lieu à Libreville dans la nuit du 31 juin au 1er août. Des spécialistes, avec l’appui du Musée national, travailleront bientôt sur la conception de masques gabonais en plastique qui seront distribués au public, «comme pour la célébration du mardi gras».

Prévu du 8 au 16 août, le festival «Gabon 9 provinces» clôturera la saison. Pour cette 2e édition, le ministère de la Culture et des Arts envisage également d’innover. «Cette année, il est prévu de mettre les provinces en compétition, de les évaluer», a annoncé Alain-Claude Billie-By-Nze, indiquant que les critères de cette évaluation demandée par une partie du publique lors de la précédente édition reste à déterminer.