Selon La lettre du continent, l’ancien directeur de cabinet d’Ali Bongo, résident londonien depuis deux ans, a lancé une opération de vente de ses biens immobiliers à Libreville. Comme s’il avait décidé de quitter définitivement le Gabon.

Maixent Accrombessi, quitterait-il définitivement le Gabon ? © D.R.

 

Maixent Accrombessi aurait-il décidé de quitter définitivement le Gabon, plusieurs années après y avoir séjourné et d’en avoir acquis la nationalité ? Si des doutes peuvent subsister, la longue absence du pays de l’ancien directeur de cabinet d’Ali Bongo pose question. Pour certains, ses allées et venues effectuées ces derniers mois entre le Gabon et l’Europe n’avaient pas grand-chose à avoir avec son titre de Haut représentant du président de la République. Il se serait agi d’affaires personnelles.

La Lettre du continent du 17 octobre croit d’ailleurs savoir que son dernier séjour à Libreville, en fin septembre dernier, lui a servi pour lancer une opération de vente de ses biens immobiliers dans la capitale gabonaise. Maixent Accrombessi aurait notamment mis en vente «un triplex et une maison située à la Sablière» ainsi qu’«une maison à la Pointe Denis» et une autre propriété. «Plusieurs membres de la nomenklatura du pays ont été consultés» pour l’acquisition de ces biens, assure nos confrères, qui précisent par ailleurs que l’opération n’a pas connu un grand succès à ce jour.

Cette opération de vente laisse penser que le propriétaire s’apprête à quitter définitivement le pays dans lequel il résidait. Sinon, qu’est-ce qui expliquerait qu’il vende autant de biens supposés lui appartenir ? Sûrement pas pour satisfaire un besoin d’argent. L’ancien dircab est connu, entre autres, pour avoir fait fortune dans l’immobilier, en France et au Gabon. Il est résident londonien depuis le début de ses ennuis de santé, en 2016.