Afin de rendre effective la mesure sur la gratuité des frais d’accouchement annoncée par le chef de l’Etat, une commission a été mise sur pied par Denise Mekam’ne.


La gratuité des frais d’accouchement est une des annonces à forte tonalité sociale faites par Ali Bongo le 31 décembre. © D.R.

 

La gratuité des frais d’accouchement est une des annonces à forte tonalité sociale faites par Ali Bongo le 31 décembre. Cette mesure est censée prendre en charge environ 10 000 accouchements par an, selon les statistiques dans ce domaine. C’est pour définir les modalités pratiques de sa mise en œuvre que le ministre de la Santé a créé une commission de réflexion. Celle-ci a été constituée le 5 janvier, lors d’une rencontre entre Denise Mekam’ne et les responsables des structures hospitalières de Libreville.

Présidé par Guy Patrick Obiang, la commission «se chargera de réfléchir rapidement pour voir quelles sont les pistes de solutions qu’il faut apporter pour l’effectivité réelle de cette décision du président de la République qui viendra d’une part réduire la mortalité maternelle, mais également infantile», a déclaré ce dernier.

Les membres de la commission devraient soumettre à Denise Mekam’ne, d’ici au 10 janvier, des propositions claires de mise en œuvre de la mesure. La gratuité des frais d’accouchement fait partie d’une série d’annonces faites par Ali Bongo le 31 décembre, à l’occasion de son discours à la Nation.

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga