Pour avoir posté une caricature abordant, à son style, le récent accident de la circulation sur la Nationale 1, le caricaturiste s’est attiré les foudres de plusieurs internautes, y compris du Médiateur de la République. Il pourrait bientôt être sous le coup d’une plainte en justice.

Le caricaturiste Pahé. © Facebook/Patrick Essono

 

«Déplorable», «incroyable», «pitoyable». La caricature de Pahé, postée le 15 septembre sur sa page Facebook, n’a pas eu que des commentaires positifs. Elle a suscité une vague d’indignation et de colère de la part des internautes. Et pour cause, le caricaturiste, un des plus suivis sur les réseaux sociaux au Gabon, a pris le parti de traiter le récent accident de Kango dans le style cru, voire trash, qu’on lui connaît. Patrick Essono (de son vrai nom)  a présenté le malheureux événement comme un «barbecue géant sur la Nationale 1». Humour noir ? Peu y ont cru, à l’instar de Laure Olga Gondjout, qui s’est offusquée du ton choisi par le caricaturiste.

Pour le Médiateur de la République, «comparer le drame de Kango à un «barbecue sur la Nationale 1» en guise de condoléances, est irrespectueux et inadmissible». Comme elle, plusieurs internautes n’ont pas goûté la blague de Pahé, qui n’a pas manqué de se défendre. D’abord à l’endroit de Laure Olga Gondjout à qui il a assené : «Il est Laure de bosser Olga !», puis «Je fais mon wok (travail), #caricaturiste. Que la Laure Olga, fasse maintenant son boulot, au niveau de cet accident, pour lequel elle est grassement payée par le contribuable», avant de l’inviter à «faire (son) Médiateur de la République», en s’intéressant notamment à l’augmentation des frais d’inscription et d’écolage dans les universités publiques du pays.

En réponse aux autres internautes qui «aboient sur (ses) carics», Pahé espère que «demain, ils vont marcher pour protester contre cet accident». Et si le caricaturiste a fait mine de ne pas croire à l’éventualité d’une telle marche, d’autres, à l’instar des membres du Mouvement honneur et dignité indiquent, eux, que cette affaire pourrait finir devant les juges. Sur sa page Facebook, Télesphore Obame Ngomo, président dudit mouvement, a annoncé qu’une plainte sera déposée contre l’auteur de la caricature.

«On ne peut pas rire de tout. C’est dans un drame et un état de choc que tous nous avons appris l’accident mortel de Kango quand dans les heures qui ont suivi, un caricaturiste qui n’a cure de la douleur des familles endeuillées vienne nous parler de barbecue. Personne ne peut appeler ça de la caricature. C’est juste de l’indécence et de l’impolitesse voire de la pure méchanceté», lit-on sur la page du président du Mouvement honneur et dignité.